Sur la route des volcans

Vous êtes ici : Accueil / Vos voyages / Amérique Centrale / Costa Rica / Sur la route des volcans

C'est une immersion dans la nature qui m'a attiré irresistiblement vers le Costa Rica et cette aventure a été bien au delà de mes espérances... Je savais que ce petit pays avait le niveau de vie le plus élevé de l'Amérique latine mais je ne pensais quand même pas qu'il pouvait être au même niveau que certains pays limitrophes de la France !

Photo de voyage au  Costa Rica

Voyage au Costa Rica de 2 semaines (Mars 2009) raconté par lotilia

San José, la capitale

Le Costa Rica est le premier pays d'Amérique latine que je visite, riche de volcans et d'une faune extraordinaire (qui sont mes principaux centre d'intérêts) ce pays a réussi a m'enchanter.
Lorsque nous arrivons à l'aéroport (après 11h00 de vol) avec mon mari nous sommes crevé, heureusement l'agence Cast nous attendait pour nous remettre les bons d'échanges nécessaire à notre autotour et nous conduire à notre hôtel au centre ville de San José, point de départ de notre périple. Cette ville de 343 000 habitants située dans la vallée centrale, à 1 150 mètres d'altitude est le centre économique, culturel et social du pays mais nous ne la visiterons pas ce soir là car a 18h00 la nuit était tombée et nous étions en piteux état !! Un réveil avec le chant des oiseaux et nous voilà parti pour 3 jours à Tortuguero. Ce n'est qu'à notre retour que nous parcourons les rues bondées de San José. Notre hôtel est situé à l'angle de la calle 9 et 11, il est adjacent au Parc Morazan, du CENAC et à une courte distance de la place de la culture et du théatre national (classé monument historique depuis 1965). Peu habitués à une telle effervescence, nous sommes mal à l'aise et en faite nous avons peut-être baclé notre sortie. Nous avons fait la connaissance d'un jeune couple de français qui avait prévu le même autotour et nous avions l'intention de dîner en dehors de l'hôtel mais le garde nous a fortement découragé... D'ailleurs la police est trés présente et on entend constament les sirènes ! Pour les fans de musée, cette ville aurrait mérité un peu plus de temps mais pour nous aucun intérêt...


Tortuguero

Pour aller à Tortuguero, il faut partir tôt le matin, traverser le trés beau parc national de Braulio Carillo pour admirer la forêt tropicale, malheureusement nous n'en avons eu qu'un vague aperçu car il fallait se rendre à l'embarquadère où l'on nous attendait ! De là vous naviguez sur des canaux pendant plus d'une heure et vous pouvez observer une multitude d'oiseaux, avant d'atteindre votre lodge. Le notre était à quelques minutes de l'entrée du parc national de Tortuguero, le long du canal Pénitencia. Nous avons posé le pied sur le ponton de l'Evergreen lodge et le hurlement d'un "singe nono" nous a mis dans l'ambiance de la jungle immédiatement !! Niché au coeur de la nature cet endroit est idéal pour une immersion totale dans l'un des écosystèmes le plus varié de la planète. Prévoir absolument des bouchons d'oreilles car il est trés difficile de pouvoir dormir tant la nature est bruyante la nuit !!! (A mon avis, les décibels sont plus élevés qu'en ville). Nous avons visité le village qui est dédié entièrement au tourisme mais c'est le point de départ d'une belle randonnée dans le parc. Il faudra vous acquitter de 10 dollars et mettre de bonnes chaussures montantes pour y accéder sinon il vous faudra louer des bottes en plastic et c'est franchement pas l'idéal vu la chaleur... Biensûr vous n'aurez aucun mal à voir les oiseaux comme les aigrettes, les hérons bleu, les martins pêcheur, les toucans, les trongons, perroquets ainsi que des iguanes, des tortues et si vous avez autant de chance que nous, les caimans ! Sur ces canaux profonds de 1 à 11 mètres et qui reçoivent 5 000 mm de précipitation par an, j'ai pu observer de nombreuses espèces, une nature luxuriante, c'est vraiment incroyable une telle richesse dans si peu d'espace. Nous avons apprécié ces 3 jours à leur juste valeur, Tortuguero c'est fabuleux !!!


Arenal

Nous prenons possession de notre super 4x4 et empruntons la route suivante : San José, Alajuela, Sarchi, San Ramon, Bajo Rodriguez, San Isidro et La Fortuna pour atteindre notre prochaine étape (je ne peux que vous recommander ce trajet). Le village artisanal de Sarchi est agréable et c'est le seul endroit où l'on peut trouver de belle reproductions de charettes et des décors en bois representant la faune et la flore du pays. Cette route est trés belle, même ici il y a de nombreux policiers mais tous nous faisaient un signe de la main... Nous y avons aussi manger le plat national : le "casados" (riz, haricots rouge, bananes plantain, légumes variés, poisson ou viande) et on s'est R.E.G.A.L.E !! Nous arrivons à la Fortuna et là majesteux, le volcan Arenal dans toute sa splendeur qui depuis son réveil le 29 juillet 1968 n'a pas cessé d'etre actif. Au cours de notre randonnée dans le parc nous pensions voir de la lave mais il n'y en a plus depuis le dernier tremblement de terre, nous avons seulement vu la coulée de lave fossilisée. Cette randonnée de 2h (eh oui je suis pas sportive) était trés agréable et a été suivi de bains dans les eaux thermale au pied du volcan. Nous aurrions pu aller au fameux Tabaccon (établissement thermal) mais les prix du Baldi était plus adaptés à notre budget. 25 dollars par personne pour se prélacer dans de l'eau à 39 degrés c'est déjà pas mal ! Arenal c'est un petit paradis et là aussi nous avons pu voir beaucoup d'autres espèces d'oiseaux qui nichaient au pied de notre hôtel.


Rincon de la Vieja

Le parc de Rincon de la Vieja se situe dans le site de conservation du Guanacaste. Le paysage y est totalement différent, on passe de la forêt tropicale à d'immenses plaines arides et de ranchs où de beaux zébus paturent. Après avoir payé 10 dollars pour entrer dans le parc national, on peut avoir un aperçu de l'activité volcanique du Rincon de la Viejà. Eau et boue bouillonnante, fumerolles et lac acide sont visibles d'un sentier de seulement 3 km... vu la chaleur je vous assure que c'est suffisant pour la journée !! Ici aussi, les papillons, les coatis et singes capucins sont au rendez-vous mais il y a aussi de vilaines arraignées et insectes monstrueusement gros... Seul l'agouti ne m'a pas intimidé, ça ressemble à un gros cochon d'inde ! Le confort de notre lodge est un peu sparciate mais même dans cet endroit au porte du Nicaragua, nous sommes surpris de l'investissement écologique de la population ; dans tous le pays le tri sélectif est pratiqué, c'est encore plus étonnant en Amérique latine. Nous quittons ce panorama magnifique pour la côte pacifique...


Tamarindo

Avant d'arriver à Tamarindo, notre route nous a conduit à Guaitil où une coopérative d'artisants potiers a réussi à faire revivre l'art de la poterie tel que le pratiquaient les indiens Chorotega. Cet art n'avait pas survécu à la conquête espagnole car les dessins choquaient l'église catholique. Il est possible d'admirer d'autres poteries précolombiennes, également à San Vincent, petit village peu touristique et trés authentique 2 km plus loin. Le long de la côte, il est vrai qu'il y a de jolies plages comme Conchal ou Flammingo, celle de Tamarindo n'avait rien à leur envier, seulement, j'ai trouvé que nous étions trop souvent solicité pour acheter des objets sur la plage, du coup nous n'en avons pas trop profité (plus tranquille à la piscine de l'hôtel). Je conseille aux gourmets d'aller au centre commercial et d'y déguster des brochettes de langouste ou une paella fabuleuse garnie de poulpes, coquillages, langouste et moules, vous ne l'oublierez pas !! Au centre du temple du tourisme encore et toujours vous verrez de bels oiseaux comme le turquoise browed motmot et le white-throated magpie-jay avec sa petite houpette sur la tête, le rêve pour les amoureux de la nature jusqu'au bout !!



Le Costa Rica a su protéger et en même temps tirer profit de ses richesses. Nous étions étonnés de pouvoir observer tout cet écosystème tout en bénéficiant du confort et d'un niveau économique et social semblable à d'autres pays européen. Ce pays surprend dans la variété des paysages pour un si petit état et du métissage de sa population.
En conclusion : un voyage s'impose dans ce petit paradis !!

Voyage raconté par lotilia

Photos Carnet de voyage au Costa Rica


Voir toutes les photos du voyage au Costa Rica

Recommandations pour ce voyage

Les plus...

  • Tortuguero mérite à lui seul le voyage
  • Arenal est trés chouette malgré l'abscence de lave
  • Preferer les sources d'eau chaude du Baldi bien moins onéreuses que le Tabaccon
  • La randonnée au Rincon de la Viejà laisse voir toute l'activité du volcan
  • Le centre commercial de Tamarindo on y mange super bien !

Les moins...

  • San José si vous n'êtes pas interessé par les musées
  • Conduire la nuit, les routes ne sont pas trés bien indiquées
  • De faire les randonnées en baskette, ça craint !
  • D'acheter le café dans les centres touristiques, Tilaran et sa coopérative est bien mieux
  • De sortir sans son appareil photo !!!!!

Que pensez-vous de ce carnet de voyage au Costa Rica

Notez ce carnet de voyage :

Ce carnet de voyage vous a plu ? N'hésitez pas à féliciter lotilia, lui laisser un commentaire ou bien lui demander des informations complémentaires via le forum :

Laisser un commentaire à lotilia
Rechercher sur le site (+ d'option)
Autres voyage Costa Rica

Découvrez d'autres carnets de voyage au Costa Rica (Costa Rica) à découvrir :

Voyage organisé au  Costa Rica de 1 semaine (Avril 2017) raconté par Bergeronnette40 Pura Vida écrit par Bergeronnette40
 

Voyage au  Costa Rica de 3 semaines (Mars 2006) raconté par stéphanie Costa Rica : au pays des volcans écrit par stéphanie
 

Voyage au  Costa Rica de 3 semaines (Janvier 2008) raconté par astrolabe Sur les routes du Costa Rica écrit par astrolabe
 

Autres carnets à découvrir

Voyage organisé au  Nicaragua de 1 semaine (Avril 2017) raconté par Bergeronnette40 NICARAGUA, entre lacs et volcans écrit par Bergeronnette40
 

Voyage organisé au  Guatemala de 2 semaines (Octobre 2006) raconté par icare La route des Mayas: Guatemala/Honduras écrit par icare
 

Voyage Guatemala, le voyage magique... écrit par fafa912
 


Généré en 0,046 secondes