Tokyo, capitale du pays du soleil levant

Vous êtes ici : Accueil / Vos voyages / Asie / Japon / Kanto / Tokyo / Tokyo, capitale du pays du soleil levant

Celà faisait déjà longtemps que mon fils avait envie de faire un voyage au Japon. Alors, avant qu'il ne quitte le nid familial, dans un an ou deux, nous avons décidé d'aller faire un tour très à l'est, pendant les vacances scolaires de printemps. Nous y sommes allés de mi avril à début mai, juste après la floraison des bien connus cerisiers. Un premier carnet sera conscré à Tokyo : une capitale très surprenante, où chacun peut trouver son bonheur. Tokyo est une ville tentaculaire mais il est relativement facile de s'y promener... et de s'y perdre. Ce carnet reprend à peu près la première semaine du voyage.

Photo de voyage au  Japon

Voyage au Japon de 2 semaines (Avril 2009) raconté par zazamau

Le marché aux poissons de Tsujuki

Afin de pouvoir profiter au maximum de nos 15 jours au Japon, nous sommes parti par l'intermédiaire d'un voyagiste "alternatif" : Autrement le Japon (ALJ pour les intimes). Le forfait comprenait vol aller-retour, les transferts aéroports et les différents transferts entre les villes, l'hébergement et pour le coté alternatif, la préparation du voyage par l'intermédiaire du forum. Pour le reste, c'est selon les souhaits de chacun, soit on se débrouille, ce que nous avons fait, soit on peut réserver des excursions.
Comme nous sommes arrivés tôt le matin, la première journée fut "difficile" et plutôt consacrée au repérage et à l'acclimatation.
Le lendemain matin, comme nous étions encore décalé en horaire, nous nous sommes réveillés à 3 heures du matin et nous en avons donc profité pour aller voir le fameux marché aux poisson de Tsujuki, le plus vaste marché de gros du pays où transitent chaque matin 2800 tonnes de poisson. Inutile de dire qu'à cette heure là, nous n'avons eu aucun problème pour trouver une place assise dans le métro. Un ballet de fenwicks qui transportent des caisses de poisson du marché aux camion frigorifiques pour alimenter toute la capitale et les alentours : On a intérêt à faire attention à soi si on ne veut pas se faire tailler un short ! Comme nous étions tous les deux, mon fiston et moi, il n'est pas trop difficile d'évoluer entre les étals, la criée, et le reste !


Shibuya, le quartier jeune de la "branchitude"

Shibuya est un des quartiers les plus connus de Tokyo, un quartier qui, dit-on, ne dort jamais. Lorsque l'on sort du train (ou métro) à Shibuya, on se retrouve face au plus grand carrefour piéton de Tokyo et ce qui frappe le plus, c'est non seulement le monde (touristes, jeunes "shibuyettes" hyper branchées, costards cravattes en goguette, mais aussi le bruit, musiques qui sortent de hauts parleurs situés on ne sait où, les écrans géants sur les facades des buildings, et la nuit, les néons qui clignotent dans tous les sens. Il n'est pas rare que lorsque vous êtes arrêté quelque part dans ce quartier, vous entendiez plusieurs musiques en même temps, ainsi que le "raccolage" amical des vendeurs et vendeuses qui vous invitent à rentrer dans leur échoppe.

Pour nous, fraichement débarqués de notre campagne, je dirais même que c'est "abrutissant". C'est à la fois quartier commerçant (surtout de la mode) et de restaurants plus ou moins branchés.


Le quartier d'Harajuku, du parc Yoyogi et du sanctuaire du Meiji Jingu

Le quartier d'Harajuku attire tous les week-end des milliers de japonais et de touristes. C'est le quartier où les jeunes "fashion victims" viennent costumés dans des tenues "excentriques", habillées en Lolitas, en "Barbies" ou en "gothiques". Une rue est entièrement conscrée à la mode de ces adolescentes (ce sont surtout des filles) et fourmille de monde le dimanche après midi.
Le parc Yoyogi, comme de nombreux parc au Japon est un poumon de verdure au milieu de la ville. A l'heure du déjeuner, les gens viennent y manger leur "bento" (panier pique nique) à l'ombre des arbres centenaires, au bord des plans d'eau. Le dimanche particulièrement, de nombreux groupe de chanteurs, des musiciens, des danseurs, viennent se produire. Les boys band, ou girls band amènent un radio cassette et répètent leur corégraphie au grand air. D'autres encore viennent juste pour flaner. On peut croiser parfois des "mamans" poussant des poussettes où sont installés des...chiens chiens ! La première fois, ça surprend de voir un chien avec une casquette, une chemise et un jean ! A l'intérieur de l'immense parc Yoyogi se trouve le sanctuaire Shinto Meiji Jingu. Les sanctuaires au Japon sont souvent des havres de paix car situés au milieu de magnifiques parcs.


Le temple Sensô-Ji

Situé dans le quartier d'Asakusa, au bord de la rivère Sumida, le temple Sensô-Ji est le plus grand, le plus ancien et un des plus populaires temples boudhique de Tokyo. Ce temple renferme une statuette en or de Kanon (la déesse de la compassion) que deux pêcheurs auraient remonté dans leur filet de la rivère Sumida en 628.
Quand on sort du métro, on pénètre dans l'enceinte par la porte de Kaminarimon et on passe sous un gros lampion et on débouche dans une rue commerçante (les marchands du temple!) où l'on trouve tout un tas d'objets plus ou moins authentiques. Notre livre guide nous recommandant de goûter aux "sembe", sortes de galettes salées, nous avons essayé. Euh, on a gôuté quoi ! Pour ceux qui connaissent ça ressemble vaguement aux biscuits apéritifs japonais, c'est donc un peu spécial. Nous les avons soigneusement emballés pour les ramener à ma maman qui raffole des gateaux apéritifs japonais. Nous lui en avons dailleurs rapporté tout un assortiment dont certains contenaient des petits poissons séchés (le chat a beaucoup aimé!). Au boût de l'allée commerçante, on tombe donc sur le temple en lui même (mais on a pas le droit de voir la statue) et sur une pagode à 5 étages.


Une petite croisière sur la rivière Sumida

Lorsque l'on est dans le quartier d'Asakusa, un bon moyen de retourner vers d'autre quartier est de le faire en bateau pour une petite croisière. C'est certe bien plus cher que de prendre le métro ou le train, le paysage n'a rien de passionnant, il n'y a pas de monuments magnifiques le long des berges mais c'est bien agréable quand même.
En attendant l'embarquement, nous avons fait une petite pose dans un jardin au bord de la Sumida. Là, quelques SDF avaient élu domicile. L'un d'eux lavait son linge au robinet du parc. Les SDF font aussi partie du paysage à Tokyo, c'est un fait. Nous avons embarqué avec une vingtaine de touristes Japonais (qui visitent énormément leur beau pays). Après avoir passé différents pont d'architecture variée (tous de structure métallique je crois) nous sommes arrivés dans la baie de Tokyo, et à ce moment précis, on ne regrette pas d'avoir investi dans la petite croisière !


Odaïba, retour vers le futur !

Odaïba, grignotée sur la baie... est une île artificielle construite dans la baie de Tokyo. C'est un quartier futuriste consacré aux musées ultra modernes, à l'amusement (parc d'attraction, grande roue, game centers ...) et aux grands malls consuméristes : parc d'exposition de voitures Toyota avec essais... On peut y arriver, soit en bateau navette, ce que nous avons fait, soit par le train monorail qui vient de l'autre coté de la baie (nous l'avons emprunté pour le retour). Nous y sommes allés en particulier car il y a le Sega Joypolis : un grand temple de la consommation de jeux vidéo. Nous avons eu ici la surprise le soir où nous y étions de voir des jeunes au look très improbable qui attendaient devant l'entrée d'une salle de concert : inoubliable !


En bref, d'autres quartiers

Nous avons traversé et visité d'autres quartiers qui aussi méritent l'attention, selon les intérêts de chacun. Le quartier de Nakano, légèrement excentré est intéressant pour les "addicts" de manga. C'est dans le Nakano Broaway que l'on trouve en effet le plus grand "Mandarake" de Tokyo : c'est en fait des boutiques où l'on trouve pratiquement tout ce qui se fait en manga : livres, bien sûr mais aussi, costumes, tasses, boissons... tout ce qui se rapporte des près ou de loin au manga, en neuf ou en occasion. Un peu les puces du manga et de l'animation (superman, monsieur patate et autre).
Nous sommes aussi allés dans le quartier de Akihabara, où nous avons été guidé par un français marié à une japonaise et résidant au Japon. Ce quartier est décrit comme celui de l'électronique : en effet, des centaines de boutiques, neuf et occasion de tout ce qui peut de près ou de loin se rapporter, aux téléphones portables, ordinateurs, jeux vidéo et autres mp3 ou 4, sans oublier ici aussi, des librairies entières, sur plusieurs étages, consacrées aux mangas. C'est aussi le quartier des "maid caf", café où l'on est servi par des "maids", jeunes femmes costumées en soubrettes, en chat, lapins ! Le magasin qui nous a plus impressionés est sans nul doute Monsieur Patatoe, c'est une boutique où l'on trouve d'occasion toutes les consoles et tous les jeux vidéos (en japonais exclusivement) depuis les débuts.
Un autre quartier intéressant est celui de Shinjuku, particulièrement car le haut de la mairie de Tokyo offre des plateformes d'observation au 45 ème étage (jusqu'à 23h).



Nous avons énormément apprécié ce voyage. L'organisation sur place était irréprochable, hôtels, transfert : beaucoup de professionnalisme. Les japonais sont charmants partout, toujours prêts à se fendre en quatre pour aider le pauvre touriste en détresse, même si ils ne parlent peu l'anglais ni nous le japonais. Nous n'avons évidemment pas eu le temps de tout voir à Tokyo, c'est une ville immense avec énormément de choses à découvrir. Si j'y retourne un jour, je m'attarderai davantage dans les parcs et jardins et dans les temples et sanctuaires.

Voyage raconté par zazamau

Photos Carnet de voyage au Japon


Voir toutes les photos du voyage au Japon

Recommandations pour ce voyage

Les plus...

  • Essayer de goûter un peu à tout : ça surprend ! Faire des pique-niques Bento !
  • Essayer au moins un fois un onsen
  • Ne pas hésiter à faire un tour hors de Tokyo pour se reposer
  • En ville, les parcs et jardins, temples et sanctuaires, pour se ressourcer
  • Prendre le métro, le train, c'est pas si difficile !

Les moins...

  • Ne pas prendre le forfait à Sega Joypolis sur l'ile d'Odaïba, c'est de l'arnaque !
  • Je regrette que les restaurants, les salles de jeux soient fumeurs !

Que pensez-vous de ce carnet de voyage au Japon

Notez ce carnet de voyage :

Ce carnet de voyage vous a plu ? N'hésitez pas à féliciter zazamau, lui laisser un commentaire ou bien lui demander des informations complémentaires via le forum :

Laisser un commentaire à zazamau
Rechercher sur le site (+ d'option)
Autres carnets à découvrir

Voyage organisé en  Chine de 3 semaines (Novembre 2015) raconté par icare Approche tibétaine: Tibet (3ème partie) écrit par icare
 

Voyage organisé au  Népal de 2 semaines (Novembre 2013) raconté par icare Népal, le pays béni des Dieux écrit par icare
 

Voyage organisé au  Laos de 2 semaines (Décembre 2007) raconté par icare Pakbeng, à la rencontre des villageois écrit par icare
 

Voyage en  Inde de 2 semaines (Novembre 2017) raconté par Mimi48 Incredible India (partie 1) écrit par Mimi48
 

Trekking au  Népal de 3 semaines (Novembre 2014) raconté par icare Le Tour des Annapurna écrit par icare
 

Voyage Ardèche et Haute-Loire - 2016 écrit par bentec
 


Généré en 0,046 secondes