Le Cambodge ou le "pays du (des) sourire"

Vous êtes ici : Accueil / Vos voyages / Asie / Cambodge / Le Cambodge ou le "pays du (des) sourire"

Pays magique où, dés que l'on sort des grandes villes touristiques, tout est magique et les gens, généreux et simples, donnent même quand ils n'ont rien... ils donnent sourires et bonne humeur. A vite visiter avant que le tourisme ne fasse trop évoluer ce pays en pleine croissance et qui, dans quelques années, sera comme la Thaïlande, un pays complètement moderne. En un sens, t'en mieux pour ces gens qui ont tellement souffert, ils meritent bien un peu de confort et de réconfort... Mais pour ceux qui recherchent l'autenticité c'est maintenant !

Photo de voyage au  Cambodge

Voyage "sac à dos" au Cambodge de 1 mois (Novembre 2007) raconté par ispahan

Phnom Penh

Samedi 17 novembre 2007
Arrivé à Phnom Penh à 16h30, le temps de faire le visa et de se rendre dans le quartier routard et il fait déjà nuit... ça me rappelle l'Inde !

Dimanche 18 novembre 2007
Ce matin, je change d'hôtel pour me rapprocher du centre car, du 23 au 25, il y a le Festival de l'Eau. Il s’agit en fait d'une fête pour le changement de sens du court d'eau le Tonlé Sap. A la fin de la saison des pluies, le lac rempli se déverse dans le Tonlé, qui lui même se déverse dans le Mékong et à l'inverse, en saison sèche, c'est le Mékong qui par le biais du Tonlé rempli le lac. Ce phénomène est unique au monde et pour fêter ça, il y a une grande fête nationale de trois jours.
Cet après-midi, je suis allé visiter un ancien lycée français qui a servi de prison sous Pol Pot. Visite des cellules avec les chaînes encore présentent. Puis dans la cour, une arche en bois (qui servait aux élèves à faire des exercices à la corde) à servi de potence pour les malheureux. Plus loin dans les salles de classes, se sont des cellules de 2 mètres sur 1 qui ont été construite et où ils laissaient crever les hommes, enfants et femmes. Quand tu visites, un frisson te parcours et un profond sentiment de dégoût vis-à-vis de ces tortionnaires.

Lundi 19 novembre 2007
Aujourd’hui je profite de faire un peu de lessive et de vider mon sac. Puis le soir, je profite de la balade sur la croisette.

Mardi 20 novembre 2007
Visite du musée national qui se trouve à 2 pas du Palais Royal et qui a été construit par les français au début du 20ème siècle. Et dans l'après-midi, j'assiste à la mise à l’eau d'une des pirogues pour la fête mais, pour eux, c'est déjà une fête car la mise à l'eau se fait en musique. Puis environ 60 rameurs prennent place et la pirogue disparait rapidement sur l'autre rive où il y en a déjà beaucoup d'autres

Mercredi 21 novembre 2007
Je pars ce matin à la découverte de l'autre rive et là, ce sont des centaines de pirogues que je découvre. Je me fait expliquer par le chauffeur du tuc tuc et il me dit que certaines viennent de la ville mais que toutes celles de ce côté de la rive viennent en fait de tout le pays... et que cette année, en plus, participe le Laos, le Vietnam, Singapour et la Thaïlande ! Ce qui explique le nombre. Ils viennent donc avec un gros bateau, en plus de leur pirogue, qui leur sert de réfectoire et de logement pour la nuit.

Jeudi 22 novembre 2007
Ce matin visite du Palais Royal. En fait, on nous laisse tout juste voir la salle du trône qui est encore utilisée pour des cérémonies officielles et le temple où se recueille toujours la famille royale. Juste à côté, se trouve le pavillon de Marie Antoinette offert par Napoléon lors d'une des visites de Marie Antoinette pour qu'elle puisse se loger le temps de la visite. Un peu plus loin se trouve la Pagode d'argent dont le sol est recouvert de blocs d'argent de 500kg chacun.


Les Fêtes de l'Eau

Vendredi 23 novembre 2007
Depuis le lever du jour, les pirogues s'affrontent sur le Tonlé Sap et ce, jusqu'au coucher du soleil où là, le roi allume une bougie qui donne le coup d'envoi d'un défiler de chars flottants et illuminés qui représentent chaque ministère. En même temps, un feu d'artifice est tiré depuis l'autre rive. Sur tout le long de la berge, des stands de nourritures et de babioles se sont installés et un peu partout en ville, ce sont des dizaines de scènes qui ont été dressé pour des concerts.

Samedi 24 novembre 2007
Aujourd’hui, c'est la folie multiplié par 100 ! Pour donner un exemple, tu prends le carnaval de Nice et tu l'étends à toute une ville pour la population présente. A savoir que, depuis 11h du mat et au fur et à mesure, la ville ferme ses routes à la circulation. C'est de la folie, ils font ça aussi pour la sécurité car tous les jours le roi est présent. D'après un cambodgien avec qui j'ai parlé, pratiquement toute la population du pays se retrouve le dernier soir à Phnom Penh... Donc ça promet quelque chose de phénoménal pour demain.

Dimanche 25 novembre 2007
Une foule immense été présente ce soir car en plus, le roi a traversé la place dans une voiture à toit ouvrant pour saluer la foule qui l'acclamait. Le feu d'artifice a redoubler d'intensité, ce fut vraiment exceptionnel.


Kratie

Lundi 26 novembre 2007
Ce matin, départ pour Kratie à 8h mais comme d'hab, nous partons avec 3/4h de retard et nous avons 5h de route. C'est a dire que nous devrions arriver vers 14h mais c'étais sans compter les pauses pipi et les pauses repas, nous arrivons en fait à 16h50. A la sortie du bus, un jeune rabatteur me propose d'aller dans son hôtel et en plus il parle français. Je le suis et prend une chambre dans cet hôtel. De là, il me propose ses services pour me conduire demain et comme il barragouine le français, je négocie le prix pour la journée et accèpte pour 5 dollars de le pendre comme chauffeur. La route était fatigante mais ça vaut vraiment le coup, Kratie a su garder son côté provencial avec ses bâtiments coloniaux. En fait pour le moment, il n'y a pas d'immeubles qui défigurent la ville, ni de marchands de souvenir tous les 5 mètres. C'est vraiment une ville tranquille mais pour combien de temps encore ?

Mardi 27 novembre 2007
Mon chauffeur est là avec sa moto comme prévu à 8h30. Il me propose de commencer la visite par Sambor à une quarantaine de kilomètres de Kratie. Il nous faudra environs 1h30 pour nous y rendre. Au début, la route est plutôt étroite mais praticable et au fur et à mesure elle devient une piste, donc même en moto ce n'est pas évident. Mais qu'elle cadeau que de prendre cette route, elle silionne à travers des maisons sur pilotis de toutes beautés. Comme le dit le Guide du Routard, nous sommes sur un des bouts du monde où on a l'impression que la modernité n'a pas de prises.
Je visite un temple, le temple aux 100 colonnes, il est de toute beauté et très coloré. Il ressemble par ses couleurs au temple tibétain. Puis nous nous posons un moment et là, les gens en me regardant ris et ne s'en cache pas alors je demande à Ditcher, mon chauffeur, pourquoi ils ris. Il me dit que c'est par rapport à ma taille et à ma corpulence, cela les étonne qu'il y ai des gens comme moi (1m90 pour un peu plus de 100kg).
Puis nous voilà repartis pour s'arrêter à mi-chemin, là, je prend un bateau et je m'approche d'un des moments que j'attendais tant... Oui ils sont là, il me montre leur aileron arrondi, les dernier dauphins d'eau douce au monde. Je passe 1h30 à mitrailler de photo mais très peu de succès, ils sont rapide, ils veulent rester mystérieux. Qu'ils ont raison. J'espère surtout qu'ils resteront en vie mais cela j'en doute moins car le gouvernement a mis en place une berge où des bateaux partent pour permettre aux touristes de les voir donc cela fait travailler les gens du coin mais le problème et que ce coin sauvage ne va pas le rester encore longtemps.
Nous reprenons la route quand je stop mon chauffeur pour lui demander de me faire visiter une maison, il me demande laquelle alors j'aperçois sur le pas de la porte face à moi une mamie entouré d'enfants. Je choisi donc celle-ci, j'entre dans une pièce pas plus grande que ma chambre d'hôtel, il y a dans le font à gauche, les vêtements entassés, au fond à droite ce sont les produits pour la cuisine et à l'entrée sur la gauche et tendu, un très grand hamac. La cuisine se trouve dehors sur le coté droit de la maison. Tous cela est posé sur des pilotis qui tiennent parce que c'est la mode. Dans cette maison vivent 12 personnes, leur accueil a été très très gentil. Seul les femmes et les enfants étaient là, les hommes étaient partis ou, à la pêche ou aux champs. En repartant sur la moto, et tout au long de la route, les enfants me font de grands signes et me crient ou "hello" pour les plus instruits et les autres crient "Bye Bye".
Nous somme de retour à 15h30 à l'hôtel et le jeune me propose de me mener manger ce soir dans un resto pour khmer. Rendez-vous prit pour 20h. Après 5 minutes de moto nous nous retrouvons sous un grand hangar où sont disposés tables et chaises. Là, il passe la commande ; un plat avec du poulet et pour l'autres, il me dit que c'est une spécialité khmer... les plats arrivent, je grignote le plats avec du poulet. Heureusement c'est bien cuit car ici pas de frigo pour la conservation des aliments qui se fait dans de l'eau avec de la glace. Et pour le second, il me dit de goûter... je porte à la bouche un morceau de je ne sais quoi quand une fois dans la bouche, je comprend ce que je mange... un morceaux de viande velu. Car la veille sur un marché, je les avais photographié. Oui c'est bien ça, de grosses araignées noires. J'avale d'un trait pour ne pas le recracher et il me dit que je dois croquer pour bien goûter. Là, je lui explique que je ne veux vexer personne mais que c'est psychologique et que je ne peux pas manger ça. Il comprend et rigole avec les gens autour de moi. Je pense qu'ils se sont bien foutu de ma gueule mais c'est pas grave. Puis il me ramène à l'hôtel car demain retour pour Phnom Penh.


Angkor et ses temples

Jeudi 29 novembre au 6 décembre 2007
Bienvenue à Angkor et ses temples. Angkor Wat est le temple le plus grand, le plus connu des temples du site d'Angkor. Ses cinq tours sont célèbres dans le monde entier, notamment grâce au cinéma : elles servirent de décor à Lord Jim et à Apocalypse Now. Ces tours sont l'emblème du pays et figurent sur le drapeau national. Sa construction fut commencée au début du XIIème siècle pendant le règne du roi Sûryavarman II et a duré 37 ans. Son nom khmer signifie "la Pagode de la ville". Ce temple montagne est entièrement dédié à Vishnou, symbolisé par la tour centrale. D'ailleurs, tout est symbolique à Angkor Wat : les murs d'enceinte (1025m sur 800m) représentent la chaîne de montagnes sur laquelle repose le mont Meru, centre de l'univers pour les hindouistes.
Au bout d'une longue et noble avenue bordée d'arbres, on aperçoit l'image tant rêvée de la porte sud : une arche sublime de 23 m de haut, surmonté de ce mystérieux personnage à 4 visages. De chaque côté du pont franchissant les douves, 54 statues de géants soutenant le nâga sacré : c'est le "barattage de la mer de lait", déjà évoqué par les bas-reliefs d'Angkor Wat. En franchissant le porche, on pénètre dans la vaste ville royale, centre du site archéologique de l'ère angkorienne.
La terrasse des Éléphants : le long de la grand avenue qui part du nord du Bayon. Au début du XIIIe siècle, Jayavarman VII fit aménager cette terrasse en bordure du palais royal, sur 350m de longueur. Il est probable qu'il pouvait assister, avec ses courtisans, aux spectacles donnés sur la grande place
Banteay Srei, l'un des temples mythiques d'Angkor, est devenu célèbre au travers de l'aventure de Malraux, qui y vola un bas-relief. Baptisé la "Citadelle des femmes", il est entièrement décoré de reliefs. Autre particularité : ce petit bijou est sculpté dans le grès rose, qui prend différentes teintes selon l'orientation du soleil. Les façades sont gravées d'une multitude de motifs fleuris encadrant de gracieuses figurines. Sur les linteaux des portes, des scènes de la mythologie brahmanique.
Le dernier et le plus surprenant le Beng Mealea (la guirlande de l’étang),il date du XIIème siècle. La ville et le sanctuaire sont d’une superficie de 108 ha situé a une soixantaine de km de Siem Reap. C’est le jumeau d’Angkor Wat est l’un des derniers temples quasi totalement enfouis dans la végétation, il reste encore très peu visité.Il n’a été que très peu restauré vers 1955.


Quelques tuyaux

Pour Siem Reap :
Pour le logement vous pouvez aller au EI8HTROOMS. C'est une guesthouse toute neuve. Il y a deux bâtiments face à face mais quand on vient du centre ville, préfèrez celui qui est sur la gauche, les chambres sont mieux. Pour une double, il faut compter 20 USD et si vous restez plusieurs jours, vous pouvez négocier le prix (j’ai eu la double à 17 USD par jour - pour 5 jours de resa... ça m'a fait gagner une nuit). En plus il y a de l’eau chaude dans les chambres, ce qui n’est pas le cas de partout, mais également la clim si il fait très chaud. Si vous réservez, ils viennent vous chercher à l’aéroport gratuitement. Sur place, le soir à partir de 18h, Internet est mis à disposition des clients gratuitement. Ils ont un site Internet très très bien fait. La guesthouse se situe juste à coté du Chantier-Ecole Artisan d’Angkor.

EI8HTROOMS
138/139 Village Stheoung Thmey
Commune Svaydangkum, Siem Reap
Tel : +855 63 969788
Site Internet : www.ei8htrooms.com

Si vous voulez un bon petit déjeuner c'est au Bistrot de Paris, établissement tenu par un français très sympa et très accueillant.

Je vous propose aussi quelque chose de génial à faire... C'est le survol en helicoptère des temples d’Angkor ; il y a plusieurs formule de 50 USD les 6 minutes et vous survolez Angkor Wat (c'est ce que j’ai fais) ou alors 100 USD et vous allez un peu plus loin. Moi j’avais réservé le mardi pour le mercredi. Si vous le faites choisissez plutôt la fin d’après midi pour que le soleil ne gène pas pour les photos. La compagnie est tenue par 3 anglais et les helicoptères sont tous neufs.

SOKHA HELICOPTERS
Tel : 016 831 468 - 016 731 468
Tel/Fax : 023 885 772
Email: sohkahelicoters@hotmail.com

Pour vous rendre sur les temples d’Angkor, négociez le tuc-tuc à l’avance. J’avais pris avec deux amis le forfait trois jours à 45 USD pour les visites des temples et nous avons négociés le tuc-tuc pour trois les 2 premiers jours à 15 USD / jour et pour le dernier à 25 USD car nous sommes allés visiter un temple qui se trouve assez loin de Siem Reap. Si vous avez l’occasion, allez-y, il est magnifique et encore très sauvage. Il faut partir de l'hôtel vers 6h30 du mat' de manière à profiter de la fraîcheur. Le temple s’appel Le Beng Mealea, il est à environ 60km.
Un matin donnez rendez-vous au chauffeur de tuc-tuc à 5h pour aller voir se lever le soleil sur Angkor Wat... C'est un grand moment à ne pas rater !



Le Cambodge reste un de mes meilleurs souvenirs dans ce periple de quelques mois. La gentillesse des gens allier à la beauté des paysages est une pure merveille. Malheureusement, ou heureusement pour eux, le pays se développe très très vite et pas forcement très bien mais si cela fait comme la Thaïllande, alors tant mieux pour ce peuples ?
Sur ce carnet, il n'y a qu'une partie des 1000 photos que j'ai realisé mais si j'ai la possibilité, je vous en montrerais d'autres.

Voyage raconté par ispahan

Photos Carnet de voyage au Cambodge


Voir toutes les photos du voyage au Cambodge

Recommandations pour ce voyage

Les plus...

  • Angkor
  • Kratie
  • Sambor, un des rares bout du monde
  • Les dauphins d'eau douce
  • Survol d'Angkor WAT en helicoptère

Les moins...

  • RAS

Que pensez-vous de ce carnet de voyage au Cambodge

Notez ce carnet de voyage :

Ce carnet de voyage vous a plu ? N'hésitez pas à féliciter ispahan, lui laisser un commentaire ou bien lui demander des informations complémentaires via le forum :

Laisser un commentaire à ispahan
Comparez toutes les offres et... trouvez le MEILLEUR PRIX !
> Voir toutes les promos
Rechercher sur le site (+ d'option)
Participer à Fou de voyage Soyez "ouf", gagnez des cadeaux et prenez part à une action solidaire originale : En savoir +  > Voir le barème de toutes les actions...
Les gagnants du mois dernier...
Les membres qui ont été les plus "ouf" :
  1. jbonamour 129
  2. loofok77 97
  3. GUITOU 87 96
  4. LNTT 51
  5. icare 49
  6. Girondine 41
  7. vmpbou 38
  8. valerik 36
  9. Blogtrotter 34
Voir la suite du classement général
Inscription à la newsletter

Généré en 0,410 secondes