Madère, l'île aux mille fleurs

Vous êtes ici : Accueil / Vos voyages / Europe / Portugal / Madère / Madère, l'île aux mille fleurs

Contrairement à ce que l'on peut penser, inutile de faire de longs voyages pour découvrir un petit paradis et passer des vacances entouré de fleurs et de paysages époustouflants. Madère, île perdue à 1000 km de Lisbonne et 800 km des côtes africaines a de nombreuses raisons d'être visitée.

Photo de voyage au  Portugal

Voyage au Portugal de 1 semaine (Juillet 2009) raconté par lotilia

Funchal

Dès notre arrivée à l'aéroport de Funchal nous pouvons sentir un parfum de terre tropicale sur cette île qui fut longtemps une escale obligée sur la route des Indes, de l'Afrique et des Amériques. Une île qui possède plus de 1500 variétés de plantes et de fleurs ramenées de tous les continents dont 156 n'existent plus qu'ici. Découverte par un portuguais, Joao Gonçalves Zarco en 1419, elle fait bien sûr parti de leur territoire mais elle se trouve plus proche de l'Afrique, à 3h00 de Paris, au beau milieu de l'océan... Les îles ont toujours eu une certaine attraction sur moi, mais Madère me semblait un peu trop bétonnée (ah les ravages des cartes postales c'est terrible !) et je suis bien contente d'avoir eu un petit budget sinon j'aurai manqué une belle destination. Funchal, la capitale est construite sur la côte sud, nichée dans une baie entourée de montagnes, l'endroit le plus plat (à en croire la demoiselle de l'agence qui nous a receptionné) et quand on voit les constructions on se demande comment ça peut tenir vu le terrain ! Etant donné l'heure matinale à laquelle nous sommes arrivés, nous partons visiter les abords de notre hôtel et rien que sur la route c'est un régal pour les yeux (tous le monde fleuri sa terrasse), mais nous n'irons pas bien loin car les trottoirs ne sont pas toujours présent et la conduite des autoctones...
Le lendemain nous prendrons le bus pour nous rendre au centre ville, et là j'ai été trés agréablement surprise par la beauté de la place municipale, l'église du Colégio, où l'assemblée régionale. N'hésitez pas à pousser la porte de la mairie c'est vraiment trés chouette, toutes ces rues pavées, ces maisons décorées, on se sent bien dans cette ville.
Un deuxième jour pour flaner au marché couvert de Funchal a été necessaire et c'est vrai que nous y avons trouvé des articles bien moins cher qu'en boutique (pourtant en période de soldes), la broderie, le vin que nous avons pris dans une boutique tapissée de plus de mille bouteille et qui nous a gentiment livré à l'hôtel sans supplément, d'ailleurs il valait mieux car après avoir dégusté du doux, du demi-doux et du sec........mais bon on a aussi mangé du bolo de mel avec !! (c'est le gâteau local, un genre de pain d'épice). Pour continuer sur la gastronomie, les gourmants trouverons leur bonheur avec des steak de thon, crevettes, filets d'espada (genre d'anguille) et une variété de fruits hummmm... on goute à tous mais attention à la note !!


Monte

Monte se trouve à quelques kilomètres de Funchal, accessible par un téléphérique duquel on a une vue fabuleuse sur la baie ou par une petite route en lacet qui grimpe jusqu'au village. Sur la place il y a un restaurant où l'on peut déguster une des spécialités de Madère, la brochette de boeuf grillée sur une branche de laurier, accompagnée d'un pain aux patates douces (bolo do caco) hum... j'en ai encore l'eau à la bouche ! Mais attention le pain n'est jamais compris dans le prix et certains restaurants abusent, le prix se situe en général autour de 2 à 2,50 euros la miche servie toute chaude. Il y a aussi quelques vendeurs de souvenirs assez cher je dois dire.
L'attrait de ce village c'est surtout le fameux jardin tropical Monte Palace, propriété de la fondation Joe Berardo. Il abrite plus de 10 000 espèces végétales dont des azalées, des fougères, des bruyères et beaucoup d'arbres ainsi que des espèces en voie d'extinction comme le Mocanère, tout cela dans un décor trés "japonais" avec des statues de guerriers et des bassins hébergeant de belles carpes koï. Alors prévoir une bonne demi-journée pour pouvoir en faire le tour car à l'interieur on peut voir un musée de pierres précieuses et d'art africain (un peu incongru mais joli) et surtout de bonnes chaussures... mes mollets se sont rappellés de cette ballade durant 3 jours, aie aie aie !! En sortant, vous pouvez apercevoir un grand escalier qui vous ménera à l'église Nossa Senhora do Monté de style espagnol et une chapelle latérale qui abrite le tombeau du dernier empereur d'Autriche-Hongrie, Charles 1 exilé à Madère en 1921.
Pour terminer cette promenade et si vous aimez les sensassions fortes, choisissez de redescendre par un moyen de transport typique, le traineau en osier dont les freins sont en fait les bottes des pilotes !!!


Santana

Nous avions décidé d'excursionner cette île uniquement avec le bus local "Girao" mais après avoir discuté avec des touristes français, nous nous sommes rendu à l'évidence, l'aller c'était facile mais le retour comportait des risques et nous n'avions pas envie de devoir payer un taxi de l'autre bout de l'île, alors nous avons loué une voiture et vu le prix nous aurions eu tort de nous en priver ! Notre première ballade nous emmenera au pico de Ariero, le sommet le plus élevé (1810 mètres) avec des panoramas grandioses, de là nous aurions pu faire une randonnée magnifique mais notre programme était assez chargé (nous avions la voiture seulement 3 jours) alors nous avons poursuivi vers Santana où je comptais bien voir ces fameuses maisons colorées au toit de chaume pentu unique à Madère. Il en reste qu'une petite centaine et il faut marcher un peu en direction de Ribeiro Frio pour s'apercevoir que ce sont de "vraies" maisons habitables pas comme les reproductions qui sont près de l'office du tourisme... Cette route est d'ailleurs d'une pure beauté, bordée par des fleurs bleus et blanches dont j'ignore le nom mais qui ressemblent un peu aux azalées, au bout de cette route, point de départ des randonnées dans les lévadas, il faut se méfier où vous vous garez car vous serez bloqué jusqu'au soir tellement il y a de monde et peu de places de parking ! Hélas nous avons du rebrousser chemin, les lévadas (sentiers pedestres longeant des canaux) étaient sous un épais brouillard, est-ce que nous allions manquer les plus belles ballades... ? Et bien oui malheureusement !


Ponta Sao Lourenço

De Santana en passant par Faial, Caniçal et jusqu'à la pointe de Sao Lourenço, la végétation se transforme, fini la luxuriante forêt de Laurisilva (classée par l'UNESCO) composée de tils, vinhaicos, loureiros et autres lauriers, c'est des falaises et le désert qui vous coupera le soufle ! Et ici, nous allons enfin chausser nos chaussures de rando et accrocher notre appareil photo en bandouillière, 3 km jusqu'au mirador de Sao Gonçalo et un panorama fabuleux, notement sur les îles Desertas qui comme le nom l'indique sont desertes car c'est un sanctuaire pour les phoques moines et les dauphins. Il faut un minimum de 2h pour entreprendre cette marche, ça monte et ça descend sans arrêt mais les petites pauses photos nous permettent de se reposer... moi j'en ai besoin et je me suis rendu compte que je ne suis pas la seule car il n'y a pas un seul centimètre d'ombre dans ce coin !!


Croisière au Cap Girao

Impossible de ne pas faire une petite croisière pour profiter du décor et pour éventuellement croiser des dauphins et des baleines. Si nous avons eu la chance d'assister à un veritable ballet des dauphins en fin de matinée, par contre nous n'avons pas pu apercevoir la reine des mer... dommage ! Nous avions choisi une embarquation fabriqué à Camara de Lobos, petit village de pêcheurs le plus pauvre de Madère, qui est une belle reproduction du bateau de Christophe Colomb. Sur le Santa Maria de Colombo, nous avons été accueilli par des pirates et leur indispensable perroquets, au début ils font une photo en déposant la bestiole sur votre épaule et là je me suis dit "m....encore un piège a touristes" mais ensuite c'était vraiment tranquille et bien rodé, le temps de baignade, le petit verre de madère (eh oui encore mais accompagné du gâteau), etc... ballade de 3h qui vous emmène le long de la côte jusqu'au Cap Girao, franchement trés agréable et pittoresque à bord de cette goélette.
Après ça, nous avions un petit creu et nous avons trouvé un petit restaurant sur la marina SUPERBE ! Sur le coup, il paraissait onéreux à cause du décor ; en fait c'est des petites barques dans une mini marina entourées de poissons, avec l'ex yatch des Beatles ammarré à côté, et bien pas du tout... nous avons bien mangé pour 15 euros à deux café et boissons comprises !!!! Inutile de dire que nous y sommes retournés !


Porto Moniz

Notre dernière excursion sera pour la côte nord en direction de Porto Moniz, petite ville bien tranquille qui possède des piscines naturelles formées dans la roche, des terasses de bars ombragées où il fait bon s'arrêter, regarder les joueurs de dominos mais hormis ça rien de spéctaculaire, toute la côte est belle ! En rentrant vers Funchal nous passons par le plateau Da Serra, avec une végétations encore surprenante mais hélas encore une fois sous le brouillard, décidement nous n'aurons plus l'occasion d'observer les lévadas qui constituent un formidable système d'irrigation, crée par les ancètres pour amener l'eau qui coulait au sommet de la montagne vers les côteaux et la vallée. Il y a pourtant 1400 km de lévadas à découvrir qui vous amènent dans des endroits à couper le soufle mais il y a différents niveau de difficultés alors attention à bien se renseigner, la plupart des ces randonnées se font accompagnées. Pour nous ce sera pour une prochaine fois ! Une semaine c'est trop court pour voir toute la beauté de Madère.



Je n'aurai pas imaginé trouver une nature si luxuriante à seulement 3h de la France, cette île gagne à être connu mais il ne faut surtout pas s'arrèter à Funchal, qui est une ville parfaite pour les touristes recherchant la plage, le shopping ou les animations, elle recèle bien d'autres trésors...!

Voyage raconté par lotilia

Photos Carnet de voyage au Portugal


Voir toutes les photos du voyage au Portugal

Recommandations pour ce voyage

Les plus...

  • Prendre le téléphérique
  • Ne pas rater le jardin de Monte Palace
  • Faire une croisière sur le Santa Maria
  • Allez manger sur une barque du restaurant à la marina
  • Louer une voiture

Les moins...

  • Rester sur Funchal
  • Surtout venez pour 2 semaines au moins !
  • Rien à déconseiller

Que pensez-vous de ce carnet de voyage au Portugal

Notez ce carnet de voyage :

Ce carnet de voyage vous a plu ? N'hésitez pas à féliciter lotilia, lui laisser un commentaire ou bien lui demander des informations complémentaires via le forum :

Laisser un commentaire à lotilia
Rechercher sur le site (+ d'option)
Autres voyage Madère

Découvrez d'autres carnets de voyage au Madère (Portugal) à découvrir :

Voyage L'île de Madère - 2016 écrit par bentec
 

Autres carnets à découvrir

Voyage A la découverte de la la Toscane - 2017 écrit par bentec
 

Voyage Turin, Gênes et les Cinque Terre - 2017 écrit par bentec
 

Voyage au  Languedoc-Roussillon de 2 semaines (Septembre 2010) raconté par icare Les Cévennes, un retour à la nature écrit par icare
 

Voyage Rome, Naples et l'Italie du Sud - 2018 écrit par bentec
 

Voyage L'Italie du Nord et la Toscane - 2017 écrit par bentec
 


Généré en 0,126 secondes