Tous à l'Ouest !

Vous êtes ici : Accueil / Vos voyages / Amérique du Nord / États-Unis / Tous à l'Ouest !

Pour convaincre les réfractaires aux USA, faire rêver ceux qui veulent y partir, et se souvenir ceux qui ne rêvent que d'y retourner ! 3 semaines et demie au pays de l'Oncle Sam, tout ça parce que Mr Obama est devenu président des USA !!!

Photo de voyage aux  États-Unis

Voyage aux États-Unis de 3 semaines (Juillet 2009) raconté par willou

San Francisco

Tout d'abord, si vous le pouvez, prenez le temps de visiter San Francisco à pied, le pass 3j vous coûtera 15$ pour le tram, métro, bus, compris les fameux cable cars. Vous y serez en contact avec une population curieuse, très accueillante et tolérante.
Même en juillet, il y fait frais, les sweats et coupe-vents sont de rigueur, mais comment ne pas être sous le charme de cette ville lorsque vous apercevrez Alcatraz et toute la baie depuis le Golden Gate Bridge. Mais avant tout, ce qui nous a séduit, c'est la diversité de ses quartiers et de ses habitants.
Un nombre impressionnant de sans abris à certains endroits mais nous n'avons jamais ressenti d'agressivité même à la nuit tombée.


Quartiers de San Francisco

Haight Ashbury : Quartier mythique, qui a vu naitre le mouvement hippy. Maintenant sur Haight Street, jeunes et vieux au look déjantés et boutiques aux devantures sympas.

Mission District : Oubliez l'anglais, ici vous pouvez parler espagnol, et on se régale des peintures murales souvent engagées. On mange pour pas cher du tout, toujours latinos.

Golden Gate Park : S'y promener le dimanche, on joue au frisbee, au baseball, au football ... et on fait BBQ !! Ne pas rater le Japanese Tea Garden.


Nob Hill et Russian Hill : Grace Cathedral, tout en béton !!!! son musée du cable car et Lombard street.

Chinatown : Un peu décevante pour qui connait l'Asie sauf, peut-être, pour le Tai-Chi pratiqué très tôt le matin.

Fisherman's Wharf : Hyper touristique mais un bel aquarium, de beaux bateaux anciens et une colonie d'otaries.


Yosemite

Nature merveilleuse et sauvage : des cascades extraordinaires, une rivière de toute beauté, calme et limpide, une falaise admirée par tous les grimpeurs : El Capitan, des séquoias, des daims, des geais bleus, des écureuils et enfin merveille des merveilles, un loup qui traverse tranquillement devant notre voiture !!!!
Tout est bien organisé, petit sentier bitumé pour accéder aux cascades, parkings... bof car tout le monde se retrouve au même endroit mais l'impact des milliers de visiteurs sur la nature s'en trouve limité, pas un papier ne traîne et personne ne pique-nique en dehors des aires prévues, et ça c'est plutôt bien.
Nous ne restons pas assez longtemps pour envisager une vraie rando, dommage !


Route vers Las Végas

Nous ne traverserons pas la célèbre Death Valley, nous sommes en juillet, le thermomètre bat des records de température et nous sommes avec deux enfants, pas trop téméraires les parents !
Nous empruntons la Tioga Pass puis redescendons sur Mono Lake et la ville de Bishop où nous dormirons.
Le lendemain, en route vers Las Végas, nous roulons à travers un désert jusqu'à plus de 2000m d'altitude, au loin la neige coiffe les montagnes. La couleur de ce désert change souvent, les roches virent du noir au jaune au passage d'un petit col, puis se teintent de rose, un kaléidoscope grandeur nature.
Nous ne croisons que très peu de voiture, cette route n'en finit pas de se perdre dans cette immensité sauvage.
Les pionniers ont réellement traversé ce désert en chariots ??
Puis, au milieu de nulle part, apparaît Sin City.


Las Végas

Mes enfants ont comparé Las Vegas à une gigantesque fête foraine. Il est vrai qu'à la nuit tombée, le strip est une véritable féérie, un boulevard de Noël !
Ici tout n'est que démesure, qui fera le plus grand hôtel, le plus grand casino, le plus kitsch, le plus luxueux, le plus grand show...
Au risque de m'attirer les foudres de Sandrine, Kokiyage ou Martine, Las Vegas n'est pour moi qu'une illustration de la folie au service de l'argent !
Plantée en plein désert, des millions de m3 d'eau, des millions kw d'électricité, cette ville est condamnée à disparaître.
La seule vie "autochtone" rencontrée, c'est en accompagnant mon fils au skatepark (fabuleux pour les initiés) où nous avons discuté avec des ados habitant Vegas. Sinon on ne croise que les touristes ou le personnel des hôtels casinos.
Vite les grands espaces.


Bryce Canyon

La Merveille : 6h du matin, le soleil se lève sur ce paysage fabuleux. Orange, rouge, rose, jaune éclatent, les hoodoos, ancêtres pétrifiés pour les indiens, se dressent dans la lumière, émotion profonde devant tant de beauté. Nous sommes devant la plus belle merveille naturelle que nous ayons jamais vue.
Une petite rando de 4h nous permettra de plonger dans ce monde magique, accompagnés par les chipmunks (cousins des écureuils).
Le soir, nous décidons à l'unanimité d'aller regarder le soleil se coucher, en un mot, magnifique.
A ne rater sous aucun prétexte.


Page et le lac Powell

Nous arrivons en terre Navajo, Page. Ville américaine récente, née lors de la construction du barrage sur le Colorado, ne présente pas grand intérêt.
Mais le lac est majestueux, 25°c et d'un bleu limpide !!
C'est ici que nous ferons le break de mi-séjour avec baignade obligatoire.
Les américains ne s'y trompent pas et arrivent avec camping cars grands comme des paquebots, 4x4, remorques, scooters des mers, bateaux, et barnums pour abriter les bières.
A quelques miles de Page, Horsehoe Bend, du haut d'une falaise, une vue spectaculaire sur un méandre du Colorado, après 15min de marche.


Antelope Canyon

Toujours à quelques miles de Page : La 2ème merveille ! Un défilé étroit entre deux parois étrangement sculptées où la lumière, la couleur rouge du grès et le son de la flûte navajo vous transportent dans un monde fantastique.
Moment unique.
Les guides, tous navajos, sont heureux de partager leur culture si vous avez la curiosité de poser des questions.
Seul regret, ne pas avoir de pied pour mon appareil photo !


Gooseneck et The valley of the Gods

Notre route nous mène à Bluff en passant par Gooseneck, une curiosité géologique. La rivière a creusé des canyons très profonds dans une roche grise, panorama minéral très étrange.
Puis The valley of the Gods, 1h30 de piste dans un Monument Valley miniature avec pour compagnons, quelques coyotes, seuls dans ces paysages spectaculaires, un régal. (Il est préférable de demander au B&B situé à l'entrée de la piste si elle est praticable).


Monument Valley

Tout a été dit sur Monument Valley, il n'empêche nous sommes restés éblouis par le spectacle.
C'est ma petite madeleine de Proust à moi, ce paysage, je me suis trouvé projeté dans le passé, gamin, devant un western où les cow-boys étaient les gentils et les indiens les méchants ! En vrai, les indiens ne sont pas des méchants ! ;)

Dans les environs, si vous avez le temps, visitez le Navajo National Monument : Ruines d'un village construit dans une gigantesque caverne visibles depuis un belvédère et 2 sentiers de découverte intéressants.


Grand Canyon

Heureusement que c'est grand, très grand parce qu'il y a beaucoup de monde, vraiment beaucoup en juillet.
Une route longe le canyon et des navettes vous conduisent à tous les "points of view" donc tout le monde s'y retrouve. Il faut des années de pratique de yoga (ou de tout autre technique de méditation) pour réussir à se laisser emporter par cette immensité et faire abstraction de la foule qui vous entoure, et au coucher de soleil, on se demande si les navettes seront suffisamment nombreuses pour ramener tout le monde !!!
Mais le matin au lever du soleil, bien chaussé, quand vous commencez à descendre dans le canyon quasi désert, la beauté vous fait oublier tout ce que je viens de vous décrire.


Kingman, Oatman

Impossible de ne pas faire quelques tours de roue sur "The mother road".
Kingman, son château d'eau et ses panneaux "historic route 66" placardés partout. Un diner chez Mr D'z pour un véritable hamburger arrosé d'une rootbeer excellente, vaut le détour.
Oatman, ancienne première mine d'or d'Arizona, maintenant un décor de western avec la poussière et les ânes qui se promènent. Touristique mais sympa à voir avec des enfants.


Los Angeles

La Californie comme dans les films, le soleil, le pacifique, les palmiers, les surfers, des looks ahurissants, et des fresques murales débordantes d'énergie.
Le temps nous manque et la ville est très grande.
Une journée pour les Studios Universal, incontournables, Kokiyage a très bien décrit ce parc d'attraction dans son carnet. Petits et grands, tout le monde y trouve son compte.

Une autre pour le Pacifique : Santa Monica, avec Pacific Park et sa grande roue, tout ça posé sur un ponton. Tous les week-ends, des volontaires, pacifistes, plantent des croix sur la plage qui symbolisent les morts des guerres d'Irak et d'Afghanistan toutes nationalités confondues, ils ne cesseront pas de m'étonner.
Venice Beach, ici nous avons l'impression que tout le monde est en représentation, les bodybuildés, les voitures toutes chromes dehors... du vrai bling bling !
Puis Hollywood Blvd, Walk of Fame, Little Tokyo et aéroport !


Infos pratiques, en vrac

Il n'y pas de frais d'abandon, ni de supplément pour un 2eme conducteur, si vous prenez et rendez votre voiture en Californie. Prestations que la majorité des TO vous facturent 200 Euros.

Ne pas louer le GPS (Indispensable pour la paix des ménages et pour faire gagner du temps !!!) il est plus avantageux de l'acheter puis de le revendre, ce que nous avons fait.

Pour visiter Alcatraz, réserver les billets à l'avance, lors des périodes très touristiques il peut y avoir 3 jours d'attentes, donc nous l'avons raté !!

Le Japanese Tea Garden, dans le Golden Gate Park, est gratuit les mercredi et vendredi matin à l'ouverture. (Jours à vérifier)

Bryce Canyon est à voir au soleil levant, Monument Valley plutôt au couchant.



Une fois encore le temps est passé trop vite, il y a tant à voir. Ces grands espaces, dont nous n'avons aucune idée, sont véritablement source d'émerveillement et d'émotion.
Voyage familial où tout le monde sera ravi.

Voyage raconté par willou

Photos Carnet de voyage aux États-Unis


Voir toutes les photos du voyage aux États-Unis

Recommandations pour ce voyage

Les plus...

  • San Francisco en prenant son temps
  • Se poser à Page : Lac Powell, Antelope Canyon
  • N'hesitez pas à parler (même mal) ils sont très "communicants"
  • Descendre dans le Grand Canyon par South Kaibab Trail, 4h, jusqu'à Cedar Ridge
  • Si vous avez un ado qui fait du skate, toute les villes ont des skateparks extraordinaires. Ce qui nous a permis de sortir des itinéraires touristiques.

Les moins...

  • Rien ou presque...
  • Las Végas, j'ai vu mais n'y retournerai pas. (je voulais l'écrire en tout petit mais je n'ai pas réussi ;))

Que pensez-vous de ce carnet de voyage aux États-Unis

Notez ce carnet de voyage :

Ce carnet de voyage vous a plu ? N'hésitez pas à féliciter willou, lui laisser un commentaire ou bien lui demander des informations complémentaires via le forum :

Laisser un commentaire à willou
Rechercher sur le site (+ d'option)
Autres voyage États-Unis

Découvrez d'autres carnets de voyage aux États-Unis (États-Unis) à découvrir :

Voyage aux  États-Unis de 3 semaines (Juin 2010) raconté par lotilia Côte ouest des états-unis (2ème partie) écrit par lotilia
 

Voyage organisé aux  États-Unis de 2 semaines (Septembre 2009) raconté par kokiyage Il etait une fois l'ouest americain... écrit par kokiyage
 

Voyage aux  États-Unis de 3 semaines (Juin 2010) raconté par lotilia Côte ouest des Etats-Unis (1er partie) écrit par lotilia
 

Voyage aux  États-Unis de 2 semaines (Août 2011) raconté par martinvaudry Un roadtrip autour des États-Unis 14 400 km en 17 jours !!!!! écrit par martinvaudry
 

Voyage organisé aux  États-Unis de 1 semaine (Juin 2007) raconté par sandrine Ruée vers l'ouest américain écrit par sandrine
 

Voyage aux  États-Unis de 1 semaine (Janvier 2012) raconté par martinvaudry De la Floride à la Louisiane écrit par martinvaudry
 


Généré en 0,040 secondes