La Sicile

Vous êtes ici : Accueil / Vos voyages / Europe / Italie / Sicile / La Sicile

Premier carnet, et j'espère le début d'une longue série. Je voulais faire un voyage dans un petit pays, car je n'avais qu'une semaine devant moi. En partant en Sicile, je voulais trois choses en plus des différentes visites : Rencontrer des vrais siciliens, faire du stop, et parler de la mafia. J'ai fait tout ce que je voulais, même si une semaine c'est trop court pour cette très jolie région.

Photo de voyage en  Italie

Voyage "sac à dos" en Italie de 1 semaine (Juillet 2009) raconté par Matt

Préparation du voyage

Le voyage s'est fait en deux parties : Première escale à Palermo (au nord ouest de l'île), et seconde escale à Catania (à l'est de l'île).

Je souhaitais faire du couchsurfing, afin de rencontrer des gens qui vivaient sur place et me fasse découvrir le coté non touristique des villes et sites que j'allais visiter. Ma demande n'a pas abouti, je me suis donc rabattu sur les auberges de jeunesse.

Avant de partir, j'ai donc réservé les deux auberges de jeunesse, j'ai prévu la crème solaire, et un sac à dos confortable pour se balader sans encombre une fois arrivé aux deux destinations ci-dessus.

J'ai effectué mon voyage la semaine du 14 juillet. Après coup, il s'avère que c'est une bonne période. Les italiens sont en vacances pendant le mois d'août et l'île est noire de monde à ce moment là. J'ai été plutôt tranquille de mon coté, les auberges de jeunesses n'étaient pas pleines, et la chaleur estivale largement soutenable.


Palermo, la "capitale" de la Sicile

Mon séjour s'est déroulé du samedi au samedi.
Arrivée à Palermo à 17h40. Je trouve la navette facilement depuis l'aéroport. Une fois arrivé à Palermo et quelques soucis de direction plus tard, je me pose dans ma chambre. L'objectif pour moi était clair. Ma demande de couchsurfing n'ayant pas abouti, je me suis dit "tu rentres dans la chambre, tu dis Bonjour à tout le monde, ok maintenant on se connaît, on va boire un verre". Dans la chambre, une hollandaise avec qui on est parti boire un verre dans les bas-fonds palermitains.
L'auberge de jeunesse : le Firenze Hostel. Autant être clair, il n'y a pas beaucoup d'auberge de jeunesse en Sicile, y'en a deux à Palermo et l'autre et loin du centre ville. Celle-ci par contre donne sur une rue très bruyante et très bruyante jusque tard dans la nuit. Prévoir les bouchons d'oreilles.

Le dimanche visite de Palermo : Le Palazzo dei Normanni et la chapelle palatine. Bâtiment magnifique, le palais accueille le parlement régional de Sicile. La chapelle palatine regorge de mosaïques d'un autre monde. Au dehors du palais, un jardin public et ses palmiers font face à l'immense bâtiment.

La cathédrale : Elle est immense de l'extérieur mais je ne l'ai pas visité car je suis arrivé trop tard, et j'avais autre chose de prévu auparavant. Mais l'immense bâtisse en impose face aux différents immeubles en face d'elle. Le soir elle est éclairée et encore plus belle.

Les églises : Il y a beaucoup d'églises à Palermo. Il n'est pas indispensable de s'arrêter partout sauf si vous y voyez un intérêt. Quelques édifices méritent tout de même le détour comme la Chiesa del Santissimo Salvatore, la chiesa di San Giuseppe ai Teatini et la Martonara et ses mosaïques.

Dans la ville nouvelle se trouve le teatro Massimo devant lequel s'est tourné une scène du dernier opus du Parrain. Un peu plus loin, se trouve l'arbre de Falcone, érigé en mémoire du juge assassiné par la mafia. Sur cet arbre on trouve des dessins et des messages des siciliens à ce juge mort pour s'être engagé dans une lutte contre Cosa Nostra.

Palermo est également célèbre pour ces marchés. Les étals de poissons avec l'espadon en tête de gondole font face aux étals de tomates séchées et d'épices qui mélangent les saveurs.

D'une manière générale la ville n'est pas très propre, elle est bruyante, mais le soir venu, la fête est au rendez-vous et il ne manque pas d'endroits pour sortir boire un verre et danser.


Sur la route : De San Vito lo Capo à Monreale

Deuxième jour. Objectif : Faire du stop. Le trajet : San Vito lo Capo - Palermo.

San Vito lo Capo est une station balnéaire à l'ouest de l'île, sur une petite pointe. C'est un charmant village avec des habitations aux murs blancs, et volets bleus pour la plupart. La plage est à 200 metres du village. Je m'y suis rendu en bus (2h de trajet). Arrivée sur place à 10h30. Baignade pendant une heure, et me voilà reparti avec le doux espoir de faire du stop pour revenir à mon point d'attache.

Le stop s'est très bien passé. J'ai eu 5 personnes différentes qui m'ont prises, dont un italien parfaitement francophone, un sicilien pure souche qui m'a offert à boire, un couple, et un ancien globe trotter qui après quelques années de vadrouille, de stop, et de voyage s'est posé ici pour monter son affaire (il a d'ailleurs fait un détour rien que pour moi de 50 km).

Plusieurs arrêts : Scopello. Charmant petit village en haut d'une falaise. Vue exceptionnelle sur la mer. Il y a quelques B&B dans ce village qui valent le détour pour un week-end romantique (il y a un aéroport pas loin) entre plage, randonnée dans la réserve naturelle de Zingaro (chère tout de même entre 30 et 35€) et visites de sites historiques dans le coin.

Castellmare del golfo : Petit port de pêche. Un château domine l'ensemble du village. Le 13 juillet de chaque année, une fête est organisée avec une reconstitution de batailles, un feu d'artifice et des animations. C'est à voir, même si, personnellement je n'ai pas pu y assister.

Monreale : A VOIR ABSOLUMENT. Un point de vue depuis le belvédère sur toute la vallée, sur Palermo ses plages et la mer. La cathédrale de Monreale est la plus belle cathédrale qui m'ait été donné de voir de tous mes voyages confondus. Le dôme est tout en mosaïque, le cloître abrite des sculptures décrivant des passages de l'histoire chrétienne. Le point de vue depuis les terrasses du Duomo est aussi beau que celui du belvédère.


Arrivée à Catania

Troisième jour : J'ai passé la matinée pour finir ma visite de Monreale.

L'après-midi, j'ai pris le bus pour aller à Catania (2h30 de trajet). L'auto-stop fonctionne très bien en Sicile. J'ai failli le faire pour aller à Catania et puis je me suis dégonflé. Aujourd'hui avec le recul, je regrette un peu, je pense que je serai arrivé à l'heure à l'auberge de jeunesse.
Je logeais à l'Agora Hostel. Adresse à conseiller. Je partageais ma chambre avec 6 autres personnes. En bas de l'auberge, se trouve un bar, bruyant mais sans plus. Sur place, une cuisine spacieuse (alors que petite au Firenze), chaleureuse et donnant sur la bar à l'extérieur où l'on a droit à un discount sur les boissons et sur la carte si l'on est client de l'auberge. Accès internet (payant).

L'auberge si situe en plein centre ville à coté d'une place où le marché est présent tous les matins.

J'ai donc visité Catania ce jour là. A retenir : Le Duomo est l'édifice religieux de la ville. Très beau. Catania est une ville universitaire où de nombreux étudiants étrangers viennent en ERASMUS. Je pense que la proximité avec des sites comme Syracuse, l'Etna ou Taormina doit aider à attirer toute sorte de population (Catania n'étant pas la plus belle des villes de Sicile). A retenir également, le teatro antico, théâtre romain qui pouvait accueillir prés de 7000 personnes et qui a été en partie détruit pour construire les habitations aux alentours.


Syracuse

Quatrième jour : Visite de Syracuse. Une demi journée suffit. Arrivée à midi sur place.

Visite du parc archéologique : Superbe ! Il se divise en plusieurs parties : Le théâtre grec, avec ses 66 ranges de gradins et sa capacité (à l'époque) de 15 000 personnes. Il y a également la Latomia del Paradisio, un ensemble de grottes dont celle de l'oreille de Denys, pleine de légende. Enfin, la visite se termine par l'amphithéâtre romain, à moitié enterré mais dont on peut voir les entrées souterraines qui servaient d'entrées aux lions pendant les jeux du cirque.

On a continué par la visite d'Ortygie, la vieille ville de Syracuse. Il fait bon se balader dans les ruelles de la vielle ville, voir les différentes placettes, el Duomo, et se balader sur les remparts avec la mer à perte de vue.

On en a profité pour aller se baigner sur un bout de plage publique, histoire de se rafraîchir après une bonne après-midi de balade.

Retour à Catania vers 19h00. La visite s'est faite sans se presser. On a déjeuné sur place à midi rapidement, mais pour le reste, la visite a pu se faire tranquillement dans la demi-journée.


La rando sur l'Etna

Cinquième jour : On décide avec le partenaire de chambrée avec qui je suis parti à Syracuse de partir faire une randonnée sur l'Etna. L'auberge de jeunesse a des prix avec une agence qui permet de partir en 4X4 sur les pistes du volcan. On part pour ce concept. Personnellement, j'aurais préféré une petite randonnée à pied, mais tant pis.

Un couple de français et un couple de norvégiens nous rejoignent dans le 4X4 et notre guide, un sicilien pure souche, nous conduit vers la montagne fumante.

L'Etna est magnifique. Une galerie de couleurs due aux mélanges des matières volcaniques. Le tour est sympa, sans plus. Le déjeuner nous est offert. Alors là, par contre on ne s'est pas moqué de nous. Un déjeuner copieux, avec des produits "du terroir", dont une ratatouille d'un autre monde (j'en n'ai jamais mangé des aussi bonnes que celle-là). Au menu : tomates séchées, aubergines à l'huile d'olives, olives à toutes les sauces et quelques plats siciliens froids dont je ne me souviens plus le nom mais dont mes papilles redemandent encore de goûter.

La randonnée s'est terminée dans un canyon, où les surfaces en pierres volcaniques forment des silhouettes étranges dues au temps et à la matière de la roche. C'est splendide même si l'eau est froide (alors que l'on est le 17 juillet).


Taormina

Sixième jour : Visite de Taormina.

Mon compagnon de voyage s'en est allé ce jour au petit matin. Je me retrouve donc seul, prêt à partir à Taormina pour la dernière visite de mon séjour sicilien.

La visite du site se fait dans la demi-journée tranquillement. En bus, il y a une heure de trajet.

Taormina est une très belle ville. S'il y avait une raison pour aller visiter la ville : son théâtre grec. Magnifique ! Et il est complété par une vue somptueuse et plongeante sur Taormina et la mer. Le décor est paradisiaque.
Seul petit bémol. Le site est un peu " gâché " par la présence de l'ère moderne. Le site abrite plusieurs spectacles et concerts. La présence d'une scène, d'enceintes et autres câbles électriques donne un coté un peu moins "naturel" à ce lieu mais cela ne lui enlève pas sa beauté et le silence qui peut y régner quand la horde de touristes n'envahit pas les lieux.

En dehors du théâtre grec, la ville est très sympathique. L'avenue principale regorge de boutiques de souvenirs et restaurants. Je vous conseille la pizzeria la Cisterna del Moro, où les pizzas sont copieuses, les serveurs sympas et la vue depuis la terrasse immanquable.

Le retour à Palermo s'est fait en bus. La périodicité est (si mes souvenirs sont bons) de un bus par heure.



Une semaine, c'est largement trop court pour faire toute la Sicile. Il y a plein de choses que je n'ai pas faite et que j'aurais voulu visiter. L'idéal : 2 semaines en se pressant un peu, 3 semaines et en plus vous profitez des plages.
C'est une culture bien différente de la culture française. Les gens parlent forts, mais ne vous crient pas dessus. Les gens que j'ai rencontré ont tous été très sympa avec moi, généreux et courtois. Le soleil et mes pérégrinations ont fait le reste.

Voyage raconté par Matt

Photos Carnet de voyage en Italie


Voir toutes les photos du voyage en Italie

Recommandations pour ce voyage

Les plus...

  • Syracuse, l'Etna et Taormina
  • Un spectacle de marionnettes à Palermo (idéal pour les enfants même si on ne parle pas italien)
  • Une visite de Monreale
  • La vie nocturne sicilienne

Les moins...

  • Visiter toutes les églises
  • Faire un trek en 4X4 sur l'Etna. La rando à pied vaut plus le coup.
  • Louer une voiture. Les transports en communs desservent bien les principales places tourstiques, et l'auto-stop marche bien.

Que pensez-vous de ce carnet de voyage en Italie

Notez ce carnet de voyage :

Ce carnet de voyage vous a plu ? N'hésitez pas à féliciter Matt, lui laisser un commentaire ou bien lui demander des informations complémentaires via le forum :

Laisser un commentaire à Matt
Rechercher sur le site (+ d'option)
Autres voyage Sicile

Découvrez d'autres carnets de voyage en Sicile (Italie) à découvrir :

Voyage Sicile et Îles Eoliennes - 2019 écrit par bentec
 

Voyage en  Italie de 1 semaine (Septembre 2013) raconté par niko Séjour en Sicile écrit par niko
 

Autres carnets à découvrir

Voyage A la découverte de la la Toscane - 2017 écrit par bentec
 

Voyage Turin, Gênes et les Cinque Terre - 2017 écrit par bentec
 

Voyage au  Languedoc-Roussillon de 2 semaines (Septembre 2010) raconté par icare Les Cévennes, un retour à la nature écrit par icare
 

Voyage Rome, Naples et l'Italie du Sud - 2018 écrit par bentec
 


Généré en 0,177 secondes