Art et douceur de vivre en Toscane - Florence - Carnet n°1

Vous êtes ici : Accueil / Vos voyages / Europe / Italie / Toscane / Florence / Art et douceur de vivre en Toscane - Florence - Carnet n°1

Un jour de grisaille, en novembre 2010, une amie me téléphone : si nous allions en Toscane au printemps ? J'accepte de suite et mi-décembre les billets d'avion sont retenus, la maison et la voiture louées. Reste la préparation du circuit, partie la plus longue à élaborer. Deux, trois guides, des recherches sur internet, des avis de voyageurs, et quelques bons repas avec les amis pour leur soumettre tout ça, il ne reste plus que les valises à boucler.

Nous sommes donc partis du 19 au 31 mai, douze jours magnifiques, beau temps, pas de mauvaises surprises, une propriétaire charmante et attentionnée. Nous avons essayé de voir un maximum de choses tout en prenant le temps d'apprécier la beauté des paysages toscans et le patrimoine inestimable de cette région.
Je ferai plusieurs carnets pour vous présenter ce périple.

Photo de voyage en  Italie

Location de vacances en Italie de 2 semaines (Mai 2011) raconté par icare

L'église Santa Maria Novella

Notre première visite, le lendemain de notre arrivée, sera pour Florence, cette ville-musée, puisque notre location se trouvait à 7km. Nous nous y rendrons ainsi trois fois durant notre séjour.

Un bus, nous prenait à 500 mètres de la maison et nous emmenait au terminus (quartier de la gare centrale), tout près du centre historique.

Nous n'aurons pas le temps de visiter l'église Santa Maria Novella car notre journée était très chargée, néanmoins nous ferons un arrêt photos car sa façade est très belle.


La cathédrale Santa Maria del Fiore et le campanile de Giotto

Si en avez la possibilité, je vous conseille de faire la visite de ces monuments le matin à l'ouverture plutôt que l'après-midi, à cause de la chaleur et du monde.
Chaussez-vous bien pour grimper en haut de la coupole et du campanile, et si vous décidez de ne faire qu'une des deux grimpettes (463 marches pour la coupole et 400 pour le campanile) optez, comme nous l'avons fait, pour la coupole qui permet de voir les superbes fresques de plus près et d'avoir une jolie vue sur le campanile et sur les toits de Florence et ses monuments.

Voici des photos de la cathédrale polychrome Santa Maria del Fiore, coiffée de l'impressionnante coupole de Brunelleschi et du campanile de Giotto.


Le baptistère Saint Jean-Baptiste (battistero di San Giovanni)

Après la visite de la Cathédrale et la montée dans la coupole de Brunelleschi, quel bonheur de pénétrer dans le baptistère. Si l'extérieur est superbe avec ses portes de bronze ornées de bas-reliefs, dont la porte Est appelée Porte du Paradis par Michel-Ange, que dire de l'intérieur. Tout n'est que mosaïques du sol au plafond ainsi que les murs. De nombreux artistes s'y sont succédé de Gaddo Gaddi jusqu'à Cimabue.


Piazza della Signoria (Place de la Seigneurie)

Après le déjeuner, direction la Piazza della Signoria. Bien sur nous ne sommes pas seuls, surtout dans l'après-midi, mais là encore c'est un véritable musée en plein air avec ses monuments prestigieux.

Elle est, depuis sa création, un lieu de réunion des Florentins et a été le témoin des festivités populaires (le Calcio storico), des fêtes somptueuses, des révolutions et des supplices (Savonarole y fut torturé et brûlé en 1498). Elle doit son nom au palais della Signoria (devenu le Palazzo Vecchio), construit dans un style gothique sévère entre 1298 et 1302 par Arnolfo di Cambio pour accueillir le siège du gouvernement de la République. Il était destiné au Gonfalonier de la Justice ainsi qu'aux Prieurs des Arts.


Laurent le Magnifique et les artistes qui ont contribué à la grandeur et à la beauté de Florence

Mécène et protecteur de nombreux artistes, dont le peintre Michel-Ange, le poète Angelo Politien, les sculpteurs Bertoldo di Giovanni et Andrea Verrocchio (qui initia le jeune Léonard de Vinci), l'organiste flamand Isaac Heinrich, les architectes Giuliano da Maiano et Giuliano Sangallo, Laurent(1449-1492) est l'héritier de la longue dynastie des Medicis, une famille de riches banquiers et marchands de Florence, qui commença à avoir du pouvoir grâce à Cosme (1389-1464).

Laurent accéda au pouvoir en 1469, à la mort de son père Pierre Le Gouteux, avec son frère Julien. Ses contemporains le surnommèrent le Magnifique. Ils ne faisaient pas référence à une beauté qu'il ne possédait pas, mais au sens ancien du mot en français, "généreux, prodigue". Il a été l’un des personnages les plus remarquables de son époque.

De chaque côté du piazzale de la Galerie des Offices des statues s'alignent, en voici quelques-unes.


Les jardins de Boboli

Pour terminer cette première journée nos pas nous porterons jusqu'aux jardins de Boboli où un superbe orage nous rafraîchira un peu, après une promenade fort agréable.

Adjacent au palais Pitti, ces jardins constituent le poumon vert de la ville de Florence. On doit à Cosme de Médicis la création des jardins, de 1550 à 1558. Offerts à son épouse, Éléonore de Tolède, ils présentent toutes les caractéristiques des jardins à l'italienne.

La réalisation en fut confiée au célèbre architecte Nicolas Tribolo et, à sa mort en 1550, elle fut transmise à Bartolomeo Ammanati et par la suite à Bernardo Buontalenti.

En 1609 Giulio Parigi et son fils conçurent une deuxième zone appelée Viottolone, dans laquelle serpentent des chemins conduisant à des étangs agrémentés de fontaines, de nymphes, de temples et de grottes, la plus précieuse étant la Grande Grotte ou Grotte de Buontalenti créée entre 1583 et 1593 à la demande de Francois Ier de Médicis, malheureusement fermée le jour de notre passage.


L'église Santa Croce et la chapelle des Pazzi

La deuxième visite de Florence sera consacrée à l'église Santa Croce, véritable Panthéon où sont enterrés de nombreux personnages illustres. Sa construction débuta en 1294 sur les plans d'Arnolfo di Cambio; il s'agit de la plus grande église franciscaine au monde. Construite aux frais du peuple et de la République florentine, elle fut élevée sur les fondations d'une petite église bâtie en 1252 par les frères peu de temps après la mort de saint François d'Assise. Elle a constamment fait l'objet de remaniements et de nouveaux projets de modernisation, acquérant ainsi au fur et à mesure de nouvelles connotations symboliques.

Cette église est saisissante de beauté et bien que n'ayant eu à subir le syndrome de Stendhal, je ne peux que vous recommander cette visite.

Le nom de syndrome de Stendhal fut donné en référence à l'expérience vécue par l’écrivain français lors de son voyage en Italie, lorsqu'il visita Santa Croce en 1817. Il écrivit alors : "J’étais arrivé à ce point d’émotion où se rencontrent les sensations célestes données par les Beaux Arts et les sentiments passionnés. En sortant de Santa Croce, j’avais un battement de cœur, la vie était épuisée chez moi, je marchais avec la crainte de tomber".


Sur les bords de l'Arno

Impossible de rater le Ponte Vecchio ("Pont Vieux"), il suffit de marcher le long des quais pour le découvrir. C'est le pont le plus célèbre de la ville sur le fleuve Arno, entre l'Oltrarno et le Lungarno, ses rives gauche et droite. Il traverse l'Arno à son point le plus étroit, presque en face de la Galerie des Offices.

Bien sur, nous avons eu l'occasion de le voir plusieurs fois à différentes heures de la journée. Il est préférable, là aussi d'y aller tôt le matin, avant la ruée des touristes, et aussi pour la belle lumière sur les bords du fleuve.


Piazzale Michelangelo

Il ne faut pas manquer d'aller faire un tour sur la piazzale Michelangelo (esplanade de Michel-Ange) d'où l'on a un superbe point de vue sur l'Arno et le Ponte Vecchio ainsi que sur Florence et certains de ses monuments.

La splendide promenade des Colllines, domine Florence et fut construite entre 1865 et 1870. Son tracé est dû à l'architecte Giuseppe Poggi, chargé des travaux d'embellissement de la ville durant la brève période où celle-ci fut la capitale du royaume d'Italie.


L'église San Miniato al Monte

Pour notre troisième visite, une grande matinée sera consacrée à la visite du plus beau musée au monde, la Galerie des Offices. Je ne peux vous présenter les trésors inestimables que ce musée contient, les photos sont strictement interdites à l'intérieur.

Un conseil, faites une pré-réservation sur internet (notre propriétaire l'avait fait aimablement pour nous avant notre arrivée) ceci vous évitera les 2 à 4 heures d'attente.

Après une pause déjeuner, nous filerons jusqu'à la magnifique église romane de San Miniato al Monte.



La visite de Florence peut être un voyage à elle seule, tant le patrimoine est riche. Nous avons privilégié certaines visites comme le Musée des Offices, celui de l'Académie, la visite du Palazzo Vecchio, etc... feront l'objet d'un autre voyage. N'hésitez pas à prendre les transports en commun, les bus vous déposent tout près du centre historique. Après des journées de visites bien remplies goûtez la vraie cuisine italienne, un délice!

Voyage raconté par icare

Photos Carnet de voyage en Italie


Voir toutes les photos du voyage en Italie

Recommandations pour ce voyage

Les plus...

  • Découvrir les fresques de la coupole et la vue sur Florence en gravissant les 463 marches.
  • Piazza della Signoria.
  • Ne pas rater le musée des Offices
  • Certaines visites de monuments nationaux sont gratuites pour les séniors (65 ans), je ne demande pas à vieillir mais ça peut être intéressant si vous êtes concernés.
  • Bien choisir la période de l'année.

Les moins...

  • Rien à déconseiller.

Que pensez-vous de ce carnet de voyage en Italie

Notez ce carnet de voyage :

Ce carnet de voyage vous a plu ? N'hésitez pas à féliciter icare, lui laisser un commentaire ou bien lui demander des informations complémentaires via le forum :

Laisser un commentaire à icare
Rechercher sur le site (+ d'option)
Autres carnets à découvrir

Voyage A la découverte de la la Toscane - 2017 écrit par bentec
 

Voyage Turin, Gênes et les Cinque Terre - 2017 écrit par bentec
 

Voyage au  Languedoc-Roussillon de 2 semaines (Septembre 2010) raconté par icare Les Cévennes, un retour à la nature écrit par icare
 

Voyage Rome, Naples et l'Italie du Sud - 2018 écrit par bentec
 

Voyage L'Italie du Nord et la Toscane - 2017 écrit par bentec
 

Voyage organisé en  Finlande de 1 semaine (Février 2013) raconté par Bergeronnette40 Au dela du cercle polaire arctique écrit par Bergeronnette40
 


Généré en 0,050 secondes