Balade en Toscane

Vous êtes ici : Accueil / Vos voyages / Europe / Italie / Toscane / Balade en Toscane

Sans se concerter, Jbonamour et Kokiyage ont fait le même voyage, à la même période en Italie. De Pise, à Sienne en passant par Florence. Elles ont tressé, enchevêtré, assemblé, lié leurs souvenirs et leurs pseudos (Kokinamour) : voici le récit de leur périple sous forme de conversation.

Kokiyage : La Toscane avec ses paysages, ses villages et ses vertes collines parsemées d'oliviers et de cyprès est le berceau de la Renaissance. J'avais très envie de découvrir ses richesses et sa gastronomie.

Jbonamour : Notre voyage s'est décidé sur un coup de tête, sans préparation. Cela nous a donné tout loisir de nous émerveiller à chaque instant, comme tu le dis Kokiyage, devant la beauté et la richesse architecturale de la Toscane.

Photo de voyage en  Italie

Voyage en Italie de 1 semaine (Novembre 2012) raconté par kokinamour

Sur le chemin de la Toscane

JBONAMOUR : Nous sommes arrivés en Italie par Milan. Nous avons traversé rapidement le plat pays de la plaine du Pô (Milan, Parme, Modène, Bologne). Ces provinces ont un relief très plat et sont dépourvues de coquetterie pour qui ne fait qu'y passer. L'Autoroute, véritable colonne vertébrale de l'Italie, les relient. Après Bologne, nous avons rejoint Florence en traversant les Apennins par Madonna Dei Fornelli, Castel Dell'Api dans un paysage de moyenne montage, très vallonné et boisé. Le col de Passo Del Giogo se situe à 880 m d'altitude et l'épais brouillard s'est vite dissipé en redescendant vers Florence.

Mais je te suis Kokiyage ! Par quelle merveille as-tu commencé ?


Pise et sa Place des Miracles

KOKIYAGE : Première étape dans mon périple, Pise et sa célèbre place appelée aussi Piazza Duomo. La place est classée au patrimoine de l'Unesco, elle rassemble le Duomo (la cathédrale), la Tour penchée, le Cimetière Monumental et le Baptistère. Comme sur une splendide carte postale, trône l'imposante cathédrale construite en marbre, de style roman, avec ses portails en bronze. A ses côtés s'élève la célèbre Tour Penchée du XIIe siècle, haute de 55 mètres. Elle commença à pencher immédiatement après sa construction, à cause d'un sol particulièrement meuble. Le Baptistère dédié à Saint-Jean Baptiste, fut construit en 1152. C'est le plus grand d'Italie avec une circonférence de 107 mètres et une hauteur d'environ 55 mètres. A leur côté, le Cimetière Monumental abrite une belle série de fresques. Hélas lors de la seconde guerre mondiale, un attentat détruisit en grande partie ces fresques. La restauration est longue et difficile. Ce bâtiment tout en longueur et rectangulaire avec des galeries et des arcades entoure un jardin. J'ai eu la chance de voir ce lieu magnifique sous un soleil radieux qui rendait le marbre des monuments encore plus éclatant.

Dis moi Jbonamour, comment as-tu perçu cette place, quelles furent tes impressions et qu'est ce qui t'a le plus plu dans ce lieu ? Raconte moi :

JBONAMOUR : Eh bien, j'ai eu un penchant pour la tour ! Nous la découvrons de nuit. L'éclairage adoucit la dentelle de ses étages sculptés et nous y revenons le lendemain sous un soleil généreux.

Aujourd'hui la place s'est animée. Les visiteurs s'amusent beaucoup en prenant la pose pour retenir la tour de la main afin de lui éviter de tomber !! Il en coûte 15 euros par personne pour gravir les 290 marches : la vieille ville apparaît blottie dans l'enceinte de ses murs, avec ses toits ocre. Le campanile (la tour) abrite les cloches où sonnent les carillons pour les prières.

Cette place bien sûr Kokiyage est magnifique : Nous sommes éblouis pour la beauté et l'élégance de ces édifices en marbre, posés sur fond de ciel bleu. Le toit du baptistère est en réfection et ajoute sa note de couleur brique. Nous n'y sommes pas entrés. Les ruelles étroites de la vieille ville ont beaucoup de charme et mènent jusqu'aux rives de l'Arno. Le soleil couchant accentue les teintes mordorées. Les canoés glissent sur l'eau. Les bords du fleuve sont propices à la promenade : un instant magique et reposant après une journée bien remplie. L'Arno prend sa source au mont Falterona, arrose Florence, Pise et se jette dans la Méditerranée vers Livourne.

Nous ne pouvons parler de la Toscane, n'est-ce pas Kokiyage, sans parler de Florence ?


Florence

KOKIYAGE : Ah Florence !! Ça faisait un bon moment que je désirais m'y rendre. Longtemps sous la domination de la famille des Médicis, Florence est considérée comme la ville d'origine de la Renaissance. Elle est reconnue comme un des berceaux de l'art et de l'architecture. Pour découvrir la ville, il faut compter au moins 3 jours. Les édifices et les musées n'étant pas très éloignés les uns des autres, on peut aisément visiter à pied, mais être bien chaussé car à la fin de la journée, la fatigue se fait bien sentir !!

Arrivée de nuit, ma première visite fut pour la Piazza del Duomo. Quel choc ! la Piazza del Duomo rassemble trois œuvres architecturales historiques : le Baptistère, le Campanile et le Duomo. Tous trois sont revêtus de marbre vert, rouge et blanc et aux lumières des spots, ceux-ci sont particulièrement majestueux ! Je reste béate d'admiration devant les dimensions des édifices. A cette heure de la nuit tous les bâtiments sont fermés, la place est presque vide et j'en apprécie tout le calme et la majesté. Mes pas me guident ensuite vers la Piazza della Signoria dominée par le Palazzo Vecchio. Sur cette place magnifique trônent de magnifiques statues parmi lesquelles, la reproduction du David de Michel-Ange, splendide dans la lumière des spots, le bronze de Cellini représentant Persée soulevant la tête de Méduse décapitée, l'enlèvement des Sabines de Jean de Bologne et la très belle fontaine de Neptune. Assise sur les marches, je suis restée là, de longs moments à écouter des musiciens et à ressentir toute la magie du site. Après cette première journée pleinement remplie, un bon sommeil réparateur à mon hôtel est le bienvenu pour pouvoir entamer une deuxième journée de visites.

Et toi, Jbonamour, tu es arrivée de nuit ou de jour ? Es tu allée tout de suite du côté du Duomo?

JBONAMOUR : Nous sommes arrivés en fin d'après-midi. Nous longeons l'Arno à pied et prenons une petite rue : La Via Roma qui nous conduit Place de la cathédrale Santa Maria del Fiore. Nous la prenons en pleine face ; elle nous surprend du haut de son campanile et de son immense dôme : nous voilà réduits à notre juste valeur sur cette Terre : des fourmis !
Tu as utilisé le bon mot Kokiyage : un choc majestueux ce monument gigantesque, tout de marbre, qui joue avec les couleurs ; impressionnant travail artistique.

Nous reviendrons demain pour visiter l'intérieur.


Florence : Santa Maria Del Fiore

KOKIYAGE : Allez, c'est parti pour une journée bien remplie. Tout d'abord, la visite de Santa Maria del Fiore. Longue de 153 mètres, soit 23 mètres de plus que Notre-Dame-de-Paris, et large de 38 mètres, elle est dominée par une coupole octogonale culminant à 115 mètres. Les pavements en marbre sont de toute beauté. L'intérieur de la coupole a été confié à Vasari qui choisit le thème du Jugement Dernier pour recouvrir les quelques 4 000 m2 de surface. Les 44 vitraux de la cathédrale sont l'œuvre des plus grands artistes de la Renaissance florentine. Le campanile, haut de 85 mètres dont il faut gravir les 400 marches pour accéder à la terrasse offre une vue magnifique sur Florence, mais je ne suis pas montée : 400 marches, c'est trop pour mes papattes ! quant au Baptistère, je n'ai pas pu y accéder : il y avait une file d'attente impressionnante aux deux portes. Tant pis se sera pour une autre fois.

JBonamour, es-tu montée au dôme et au Campanile et as-tu eu la patience d'attendre et de visiter le Baptistère ?

JBONAMOUR : Nous ne sommes pas montés non plus, ni au dôme, ni au campanile. Par contre, la visite intérieure de la cathédrale nous a ravis. La fresque du Jugement Dernier peinte à l'intérieur du dôme nous montre les talents des peintres, l'esprit d'équipe et le caractère entreprenant des bâtisseurs de l'époque. Les sols de marbre, les vitraux, les sculptures forcent notre respect.

De la Piazza del Duomo, nous prenons la Via Ricasoli dans laquelle se trouve, à deux pas, la Galleria dell'Accademia...


Florence : Galerie Del Accademia et Ponte Vecchio

KOKIYAGE : La visite de la Galerie est une étape obligée pour tous les visiteurs de Florence. Elle abrite, en effet, le « David » le chef d’œuvre de Michelangelo. Que dire ? c'est absolument magnifique, on est tous là, à tourner autour de la statue, à scruter les détails pour y trouver un défaut, mais il est PARFAIT, superbe ! Dommage, il est interdit de le photographier, heureusement que sa reproduction trône sur la Piazza della Signoria. Certes, la Galerie abrite de très nombreuses oeuvres : statues et peintures superbes, mais sans contexte, la statue immaculée du David m'aura le plus troublée.....hum, hum. Et toi Jbonamour, quel effet t'a fait ce splendide éphèbe ?

JBONAMOUR : Sans conteste Kokiyage, la visite à la Galleria dell'Accademia s'adresse à "David" : la beauté de l'Homme dans toute sa perfection, mais qui reste de marbre, même sous le regard admiratif de tous ses visiteurs et visiteuses !

Nous flânons dans le vieux Florence jusqu'au Ponte Vecchio. Il fait déjà nuit.

KOKIYAGE : Le Ponte Vecchio est certainement le pont le plus fréquenté. Il enjambe l'Arno et est le seul pont florentin épargné lors des bombardements de la seconde guerre mondiale. C’est aussi le plus ancien des ponts de la ville (XIVe siècle), et l’un des plus beaux. Il est bordé de célèbres bijouteries et ateliers d’orfèvres et les arrière-boutiques se prolongent au-delà des bords du pont. Il permet de rejoindre le palais Pitti depuis le palais Vecchio. Son corridor était utilisé par les Médicis pour se rendre dans leurs différents palais sans être mêlès à la foule et ainsi éviter un attentat. Pour admirer le pont à distance, il faut se rendre sur le pont Santa Trinita. A la tombée de la nuit, il s'anime encore plus et prend des couleurs et des reliefs splendides.

Bon, moi je suis éreintée de cette journée marathon, une nuit de repos est la bienvenue. Je te passe la main JBonamour, raconte ...

JBONAMOUR : En arrivant vers 19 heures sur le Ponte Vecchio, nous nous retrouvons plongés dans un autre monde, au temps des Médicis. Le style des échoppes, les lumières blafardes, les pavés contribuent à créer cette ambiance.

Oui Kokiyage, je suis d'accord, la fatigue se fait sentir. Il faut dire que nous avons arpenté la ville dans tous les sens. Nous allons rentrer car la pluie nous surprend et nous te quittons pour nous retrouver à Sienne si tu veux bien !

KOKIYAGE : Je reste encore un jour à FLORENCE, j'ai encore envie de m'emplir les yeux de ses merveilles. Mais je te retrouve à SIENNE, allez bonne route !


Florence : galerie des Offices, Santa Crocce, Piazella Michelangelo

KOKIYAGE : Je ressens encore la fatigue de la veille et mes jambes me le font bien sentir ! Mais, il y a encore tellement de choses à voir, que je repars pour une nouvelle journée de marche. Direction la Galerie des Offices : j'avais réservé la veille, mes billets d'entrée, afin d'éviter les longues files d'attente.

Le musée des Offices abrite l'un des patrimoines artistiques les plus anciens et les plus célèbres au monde. Il offre la plus belle collection au monde de peintures italiennes sur 8 000 m². On y trouve aussi des œuvres de tous les grands maîtres européens. On peut y admirer entre autres : "Le Printemps" et "la naissance de Vénus" de Botticelli, "l'Adoration des Mages" de Vinci, "La Sainte Famille" de Michel-Ange, "la Vénus d’Urbino" de Titien... De longs corridors aux plafonds richement peints et décorés, desservent les différentes salles et sont ornés de statues magnifiques. Là aussi, impossible de photographier, je suis frustrée. Seul endroit autorisé, c'est un point de vue superbe sur le Ponte Vecchio en vue plongeante. J'en ai profité pour capturer un bout de plafond richement décoré.

La Basilique Santa Crocce est considérée comme le Panthéon des grands noms italiens. On y trouve les tombeaux somptueux de Michel-Ange, Galilée, Machiavel, Rossini, Dante, pour ne citer qu'eux. C'est la plus grande église franciscaine au monde. Santa Crocce, c'est aussi un quartier artisanal, on y trouve de nombreuses fabriques de cuir, il ne faut pas partir sans aller visiter l'école du cuir située dans la crypte de la basilique.

La nuit est déjà là et je vais admirer la Synagogue, hélas fermée à cette heure. Elle s'élève dans un magnifique jardin et à la lumière des spots, sa façade et sa coupole verte sont splendides. Il est temps que j'aille me reposer à l'hôtel, je suis épuisée.

Le lendemain, direction : La Piazella Michelangelo, avec un crochet au Palazzo Pitti devant lequel je savoure un bon capuccino. Je ne visite pas la Palazzo Pitti, sa longue façade me décourage, je suis trop éreintée de ma visite au Musée, la veille. Là aussi, ce sera l'occasion d'un autre voyage. La Piazella Michelangelo offre une vue panoramique sur Florence et la chaîne des Apennins. La vue y est magnifique au soleil déclinant et aux couleurs automnales.

Dis moi un peu JBONAMOUR, le David, çà t'a fait quoi ?? hein, çà t'a fait quoi ??

JBONAMOUR : Il est magnifique !

KOKIYAGE : il ne nous laisse pas de marbre, c'est sûr ....lol


Sienne

KOKIYAGE : Mon séjour à Florence prend fin, nous décidons d'aller visiter Sienne qui se trouve à environ 75 kms de Florence, et dont on m'a vanté la beauté, en effet, Sienne est au cœur de la magnifique campagne toscane. Sienne est la ville médiévale par excellence. Le centre historique est délimité par une enceinte de 7 km de long de couleur ocre. Ville de brique, c'est la fameuse "Terre de Sienne". Son tracé suit les contours des trois collines sur lesquelles la ville a été bâtie.
La ville entière est construite autour de la Piazza del Campo : Cette place en forme de coquille Saint-Jacques est bordée par le Palazzo Pubblico. Sa forme en a fait une place unique au monde. Elle doit aussi sa célébrité pour son Palio, une course de chevaux, qui a lieu tous les ans, les 2 juillet.

Sur le côté droit du Palazzo s'élève la Torre del Mangia. C’est une tour de 102 mètres de hauteur. Là encore, il faut grimper les 400 marches pour jouir d'une vue panoramique sur la place et les toits de la ville. Non, je n'y suis pas montée.
L'une des plus belles églises du pays est certainement la cathédrale de Sienne. Sa majestueuse façade où s'alternent marbre blanc et marbre noir, ornée de gargouilles et nombreuses statues est d'une finesse remarquable. L'intérieur est également à couper le souffle : c'est une succession de piliers bicolores et le pavement de 3000 m2 incrusté de 56 mosaïques de marbre sont exceptionnels ! On y voit aussi une très belle chaire sculptée. Les fresques multicolores qui recouvrent les murs relatent la vie du Pape Pie II. On peut y admirer des sculptures de Donatello, Pisano et Michel-Ange.

JBONAMOUR : Effectivement, aucune surface de cette cathédrale n'est restée libre : peintures, sculptures, fresques, marbre l'habillent de toutes les couleurs : vert foncé, blanc, noir, brun, jaune. Jamais il n'a été conçu un pavement de marqueterie aussi beau. Certains pavements ne sont visibles que 2 mois dans l'année jusqu'à fin octobre. Le reste du temps ils sont recouverts pour éviter l'usure. On peut aussi admirer la Libreria Piccolomini. Des fresques de Pinturicchio, très colorées, recouvrent le plafond de cette salle qui abrite des livres précieux posés sur des pupitres sculptés.

KOKIYAGE : Un petit crochet pour le Sanctuaire de Santa Caterina. Il est divisé en diverses arcades, galeries, églises et chapelles. L'église contient des peintures du XVIIe siècle représentant des scènes de la vie de Sainte-Catherine.
Il est temps de reprendre la route pour rentrer à la maison. Ce séjour fut enchanteur, je suis ravie : j'en ai pris "plein les yeux".

JBonamour, as-tu comme moi, été émerveillée par toutes ces belles choses ?

JBONAMOUR : Oui KOKIYAGE, je ne m'attendais pas à autant de beauté. Bien sûr on voit des reportages, on entend des récits, on voit des photos, mais la réalité dépasse l'entendement : une telle concentration d'art laisse abasourdi.
Nous avons longé la côte méditerranéenne jusqu'à Porto Fino pour terminer notre séjour.

KOKIYAGE : Voilà, moi aussi j'ai longé la côte, qui est superbe avec arrêt rapido à GENES, sans visites, et nous sommes arrivés tard à Nice, où nous avons décidé de dormir avant notre retour à Hyères le surlendemain.



KOKIYAGE : Cette semaine en Italie a encore tenu toutes ses promesses. La Toscane conserve les plus grands témoignages de l'ère de la Renaissance : en particulier Florence, Sienne et Pise. Des cités médiévales, de l'art Renaissance et une incroyable douceur de vivre... la Toscane vaut autant par son patrimoine culturel que par sa nature et sa gastronomie. Ce n'est pas un hasard si Léonard de Vinci, Boticelli, Michel-Ange, Dante et bien d'autres ont fait de Florence leur cité. J'ai encore tant de choses à voir à Florence, ça me fera l'occasion d'y retourner.

JBONAMOUR : Voilà, tu as tout dit Kokiyage. Frontalier avec la France, c'est un pays facilement accessible, qui gagne à être visité et nous y retournerons.

Voyage raconté par kokinamour

Photos Carnet de voyage en Italie


Voir toutes les photos du voyage en Italie

Recommandations pour ce voyage

Les plus...

  • KOKIYAGE : Prévoir un minimum de quatre jours à Florence et si venue en voiture : la laisser en gardiennage pendant tout le séjour
  • KOKIYAGE : Prendre les billets en avance pour les visites des musées, afin d'éviter les trop longues files d'attente
  • KOKIYAGE : Manger dans les bars à vin : c'est typique, rigolo et pas cher
  • JBONAMOUR : Se laisser pervertir par les glaces, les pâtes....
  • JBONAMOUR : Visiter Sienne absolument

Les moins...

  • KOKIYAGE : Eviter les périodes estivales et les vacances scolaires : trop de monde
  • KOKIYAGE : Ne pas céder aux pièges à touristes en allant manger dans des restos qui n'ont resto que le nom
  • JBONAMOUR : Les plages méditerranéennes entre Livourne et Carrare hors saison

Que pensez-vous de ce carnet de voyage en Italie

Notez ce carnet de voyage :

Ce carnet de voyage vous a plu ? N'hésitez pas à féliciter kokinamour, lui laisser un commentaire ou bien lui demander des informations complémentaires via le forum :

Laisser un commentaire à kokinamour
Rechercher sur le site (+ d'option)
Autres voyage Toscane

Découvrez d'autres carnets de voyage en Toscane (Italie) à découvrir :

Voyage A la découverte de la la Toscane - 2017 écrit par bentec
 

Location de vacances en  Italie de 2 semaines (Mai 2011) raconté par icare Pise, Volterra et San Gimignano - Carnet n°4 écrit par icare
 

Location de vacances en  Italie de 2 semaines (Mai 2011) raconté par icare Art et douceur de vivre en Toscane - Florence - Carnet n°1 écrit par icare
 

Location de vacances en  Italie de 2 semaines (Mai 2011) raconté par icare Les abbayes de Toscane - Carnet n°3 écrit par icare
 

Location de vacances en  Italie de 2 semaines (Mai 2011) raconté par icare Sur les routes de Toscane - Carnet n°2 écrit par icare
 

Autres carnets à découvrir

Voyage Turin, Gênes et les Cinque Terre - 2017 écrit par bentec
 


Généré en 0,056 secondes