Depuis le Pérou, une courte incursion en Bolivie authentique

Vous êtes ici : Accueil / Vos voyages / Amérique du Sud / Bolivie / Depuis le Pérou, une courte incursion en Bolivie authentique

Au cours de mon voyage au Pérou pendant les mois d'août et de septembre 2010, j'aurai vraiment regretté de ne pas faire une incursion en Bolivie, pays proche du lac Titicaca et qui recèle l'un des plus beau désert de la planète; le Salar d'Uyuni.

Photo de voyage en  Bolivie

Voyage "sac à dos" en Bolivie de 2 mois (Septembre 2010) raconté par indianajohn78

Depuis Puno au Pérou jusqu'à Copacabana en Bolivie

Puno est une ville Péruvienne située sur les rives du lac Titicaca, lequel, je vous le rappelle est le plus haut lac navigable du monde. Il culmine à 3800m. et se trouve à cheval entre le Pérou et la Bolivie qui n'en possède que 20%.

Copacabana est la ville frontière Bolivienne. L'ambiance y est plutôt baba cool, genre Katmandou des années 70. On dit que la police est y absente, d'où la présence permanente de junkies. L'excursion d'ici, c'est l'île du soleil sur le lac Titica, à 3 heures de bateau. Elle est habitée essentiellement par des indiens Quetchua et Aymara. La visite archéologique est décevante. La curiosité du lieu est un escalier inca interminable qui aboutit à une fontaine. Le temps alloué pour la visite est de 1h15, à respecter car le bateau n'attend pas. Un peu plus loin, un arrêt de 15mn permet aux amateurs de contempler une ruine inca, vraiment sans intérêt.


La Paz, pas si paisible que ça !

Depuis Copacabana, ville frontière Péruvienne, c'est après 6 heures de bus à travers un paysage désertique, que j'atteins La Paz. Capitale la plus haute du monde, elle est située entre 3200 et 3800m d'altitude. A peine arrivé, je suis harcelé par les chauffeurs de taxi. Il faut savoir qu'il en existe 3 sortes. Il y a les vrais taxis, minoritaires, marqués "Taxi" en jaune, les faux qui travaillent au noir, ceux là affichent "taxi" en jaune, et les taxis-escrocs non-reconnaissables à leur étiquette "taxi" en jaune!

Dans la cohue, un chauffeur s'empare de mon sac et le place dans son coffre. En cours de route un prétendu policier, attesté comme tel par une carte prétendue officielle, monte à coté du chauffeur qui redémarre aussitôt. Il me demande ma sacoche afin de vérifier qu'elle ne contient pas de drogue. Je lui fais savoir que je n'accepte de lui montrer le contenu seulement à l'arrivée, dans le hall de mon hôtel. Il insiste, je le menace d'appeler mon ambassade. Devant ma ferme opposition, le taxi s'arrête, le faux policier dépose mon sac à dos sur la route et repart. Les policiers boliviens sont comme les taxis, rien ne distingue les vrais des faux!


La Paz, le marché aux sorcières

Le lendemain je visite un lieu typique de La Paz, le marché aux sorcières. On y trouve une multitude de grigris, telles que des poudres magiques, crapauds séchés. Mais le plus prisé est le fœtus de Lama qui comme chacun le sait, porte bonheur! La population Aymara, majoritaire en Bolivie, les offrent à la déesse mère Pachamama (La déesse de la terre). En les enterrant, le paysan espèrera ainsi avoir de bonnes récoltes et la nouvelle maison sera protégée en inhumant un fœtus sous la première pierre.


Comment tiennent les chapeaux sur la tête des Boliviennes ?

Je suis intrigué par les petits chapeaux traditionnels des Boliviennes. Ils semblent simplement posés sur la tête, et pourtant ils ne tombent pas au moindre mouvement Sont-ils fixés? Je me demande comment ils tiennent, j'aimerais bien vérifier. Je pose la question à une marchande. Alors elle soulève tout simplement sa coiffe qui n'est absolument pas fixé à sa chevelure. Elle sourit devant mon étonnement.


La cité du soleil de Tuahuanaco

A deux heures de minibus de La Paz, le site de Tuahuanaco abrite les vestiges de la civilisation pré-Inca Tiwanaku qui a duré environ 2000 ans. Cependant Tuahuanaco a connu son âge d'or du VIIème au XIIème siècle après JC. Ce site était la capitale d'un empire théocratique Aymara qui s'étendait au delà du lac Titicaca après avoir fusionné avec l'empire Wari au Pérou. La célèbre statue aux bras repliés, posture que l'on trouve fréquemment dans l'art polynésien, fut le motif d'une expédition menée par le norvégien Thor Heyerdahl, pour prouver la théorie selon laquelle les populations des îles du pacifique, était en partie originaire d'Amérique du sud. L'anthropologue partit du Pérou pour la Polynésie, avec 5 autres hommes, à bord du radeau Kon-Tiki, construit suivant le modèle des embarcations traditionnelles indiennes. En dérivant avec l'aide d'une voile rudimentaire, ils arrivèrent après 101 jours et 8000km de navigation, sur l'archipel des Tuamotu.


Le Salar d'Uyuni - 1er jour

Dans la nuit, les vibrations du bus cama (bus-couchettes), le bruit et le froid me réveillent. Nous ne roulons plus sur le goudron, mais sur une piste. La glace qui recouvre les vitres me renseigne sur la température extérieure, et c'est dans l'air glacial de l'aube que le bus me dépose à Uyuni (3800m d'altitude). Là, dans le café proche de l'arrêt du bus, je rencontre Pedro, le chauffeur du 4x4 et les 4 autres passagers avec qui je partagerai ce circuit de 3 jours dans le désert salé. Le Salar est le plus vaste désert de sel du monde avec une surface de 12 500km², et il recèle, en outre, la moitié des réserves de lithium de la planète.

Au cours des premiers kilomètres, nous visiterons une entreprise artisanale d'exploitation du sel. Il faut savoir, qu'à la suite d'un conflit avec le Pérou, la Bolivie n'a pas accès à la mer. La visite ensuite d'une aire de stockage d'anciennes locomotives, est moyennement intéressante. A midi nous pique-niquons dans le site remarquable de "l'isla del pescado", une île couverte d'une forêt de cactus, isolé dans cet océan de sel.


Le Salar d'Uyuni - 2ème et 3ème jour

Ces 2 journées sont des moments forts du circuit. Les paysages époustouflants se succèdent au rythme de chaque kilomètre parcouru. Le paisible volcan El Ollagüe, qui signale sa présence par une modeste fumée blanche, se prolonge par une suite de montagnes revêtues d'écharpes de neige blanche. Ces dernières sont toutes d'anciens volcans éteints. Puis vient une succession de lacs très colorés, des verts, des bleus, des rougeâtres, dont certains abritent des colonies de flamands roses. A certains endroits des fumeroles et des petits lacs d'eau chaude prouvent l'existence d'une activité volcanique souterraine. Les paysages sont irréels, comme sortis d'un rêve étrange. Des vigognes, animaux de la famille des lamas, parcourent le paysage.

Chaque midi, le chauffeur nous prépare un lunch composé d'une salade de tomates et de concombres, et un plat principal à base de viande de lama. Un fruit et une traditionnelle infusion de feuilles de coca terminera le repas. Autour de nous, des viscachas, rongeurs ressemblant à des lapins, viennent s'alimenter avec les épluchures de nos fruits et légumes.


Potosi et Sucre

Potosi
Sur la route de retour vers le Pérou, je transite par la ville de Potosi, célèbre pour l'exploitation de ses mines d'argent. Pendant les deux semaines qui précédèrent mon passage, des touristes furent bloqués dans la ville à cause d'une grève de mineurs. Je pensais alors qu'il n'était pas opportun de visiter l'une des mines d'argent ouverte aux touristes.
"Vale un Potosi" (« cela vaut un Potosí » est une expression espagnole encore utilisée aujourd'hui, est l'équivalent de l'expression française "c'est le Pérou!"

Sucre
Etape culturelle, Sucre est une ville paisible, propice pour déambuler parmi les anciennes maisons coloniales.


Le marché coloré de Tarabuco

A 70km de Sucre, il ne faut pas manquer le marché dominical de Tarabuco, dans lequel se rencontrent vendeurs et acheteurs qui viennent de tous les villages des environs. Les indiens Yamparas et Tarabuscos affluent dans leur costume local. C'est essentiellement la coiffe qui permet de les identifier leur origine. Les écharpes portées dans le dos par les femmes servent aussi bien de sacs à provisions que de berceaux pour les bébés.

Dans ce marché, on y trouve des fruits et des légumes bien sûr, mais aussi des ponchos, des couvertures, des bonnets péruviens et dans d'énormes sacs de feuilles de coca. Ces feuilles sont prétendues effacer la fatigue et de mieux résister aux effets de l'altitude. Demain, je quitte Sucre et la Bolivie pour Cuzco que je rejoindrai après 20h de bus. Et là bas, au Pérou, ça sera une autre histoire...



A l'instar du Pérou, la Bolivie est un pays riche en paysages extraordinaires, riche de ses cultures anciennes et de ses traditions. Je n'ai pu résister à l'attrait de ce pays lors de mon voyage au Pérou. Mais ce pays vaut mieux qu'une visite d'une semaine, alors je compte bien y consacrer prochainement un voyage à part entière.

Voyage raconté par indianajohn78

Photos Carnet de voyage en Bolivie


Voir toutes les photos du voyage en Bolivie

Recommandations pour ce voyage

Les plus...

  • Les paysages irréels du désert du Salar
  • Le marché authentique de Tarabuco
  • Bien lire les recommandations de circulation dans ce pays, sur le site du ministère des affaires étrangères: "diplomatie.gouv.fr" Conseils aux voyageurs. Il m'a été très utile..

Les moins...

  • Ne voyager qu'avec les grandes compagnies de bus, qui appliquent les mêmes contrôles de sécurité que dans les aéroports. Ces contrôles ont permis de lutter contre les pirates qui dévalisaient les voyageurs principalement la nuit...
  • Exigez de suivre à pied les policiers qui vous contrôlent jusqu'au poste de police. Ne jamais monter dans une voiture. Ayez à portée le numéro de téléphone de l'ambassade de France à La Paz qui vous indiquera l'attitude à adopter
  • Si vous avez peu de temps, évitez les excursions des îles du Soleil et de la Lune sur la lac Titicaca qui se font au pas de course, sauf si vous décidez d'y faire une randonnée

Que pensez-vous de ce carnet de voyage en Bolivie

Notez ce carnet de voyage :

Ce carnet de voyage vous a plu ? N'hésitez pas à féliciter indianajohn78, lui laisser un commentaire ou bien lui demander des informations complémentaires via le forum :

Laisser un commentaire à indianajohn78
Rechercher sur le site (+ d'option)
Autres voyage Bolivie

Découvrez d'autres carnets de voyage en Bolivie (Bolivie) à découvrir :

Voyage Bolivia me voilà écrit par Lutinou
 

Autres carnets à découvrir

Voyage organisé au  Pérou de 2 semaines (Novembre 2002) raconté par icare Il était une fois... le Pérou écrit par icare
 

Voyage Chili du Nord au Sud : le pays de tous les extrèmes écrit par Lutinou
 

Voyage D'extrêmes et de nuances : le Chili écrit par Shavhynn
 

Voyage en  Argentine de 3 semaines (Octobre 2005) raconté par stéphanie Patagonie : entre Chili et Argentine écrit par stéphanie
 

Voyage organisé en  Argentine de 2 semaines (Octobre 2004) raconté par icare Argentine, un voyage au bout du Monde écrit par icare
 


Généré en 0,045 secondes