Chili du Nord au Sud : le pays de tous les extrèmes

Vous êtes ici : Accueil / Vos voyages / Amérique du Sud / Chili / Chili du Nord au Sud : le pays de tous les extrèmes

Le Chili, le troisième pays d'Amérique du Sud que j'ai traversé durant mon périple, m'a étonné par ses multiples facettes : le désert du Nord, les grandes villes du centre, la région des lacs, la Patagonie chilienne (l'Ile de Chiloé et le petit port de Puerto Williams).
En route....

Photo de voyage en  Chili

Voyage "sac à dos" en Chili de 1 mois (Novembre 2012) raconté par Lutinou

San Pedro de Atacama

Après un long trajet en bus depuis la Bolivie, j'ai atteint le Chili et le désert d'Atacama.

La petite ville de San Pedro est vraiment adorable, il y règne une atmosphère bohème. La ville n'est pas grande il est facile de trouver une auberge ou un hôtel et des restaurants sympas. C'est certes un peu plus cher qu'en Bolivie mais j'avoue que le premier repas s'avère très bon. Nous sommes partis de Uyuni en Bolivie depuis 4h du matin donc la première soirée sera cool mais il y a des endroits sympas pour passer ses soirées à San Pedro.

Il y a beaucoup de choses à voir autour de la ville : le désert d'Atacama avec des excursions en vélo, des visites de salar et de geysers, la vallée de la Lune et les observations nocturnes du ciel qui est le plus beau du monde (c'est dans le désert d'Atacama que l'on trouve le ciel le plus pur et du coup des observatoires internationaux).

Pour nous se sera la vallée de Lune en vélo et balade à pied autour de la ville (visite d'un site Inca). Il y a des excursions en vélo pour la vallée de la Lune, il vous propose de partir en fin d'après midi et d'aller voir le coucher du soleil. C'est vrai que le coucher du soleil doit vraiment être sympa, mais nous avons opter pour la location de vélo et la randonnée en duo. Je ne regrette pas car nous avons pu nous arrêter quand nous voulions et ou nous le souhaitions.

La vallée de la Lune vaut vraiment le détour même si elle se mérite, j'ai eu l'impression de gravir un col dans les alpes pendant le tour de France, sur une route de sable et sous un soleil de plomb !! Mais une fois que l'on se trouve au sommet d'une dune de sable à admirer les chaines de volcans (frontière avec la Bolivie) on ne pense plus à rien ! Nous avons passé 6h à admirer les dunes et autres formations naturelles. Je n'ai malheureusement pas pu admirer les étoiles de San Pedro mais je vous le conseille fortement.

Pour ce qui est des salars et des geysers, arrivant de Bolivie et du Salar d'Uyuni je n'ai pas vraiment vu d'intérêt à participer à ces excursions car les paysages sont assez semblables (et surtout mon budget ne le permettait pas) mais si vous ne passez pas en Bolivie ces balades valent le détour.

De San Pedro je suis passée en Argentine (Salta, mais ça se sera un autre carnet) pour quelques semaines puis je suis revenue au Chili, plus au sud, à Santiago du Chili...


Valparaiso et Santiago de Chile

De retour au Chili pour découvrir sa capitale et l'une de ses plus belles villes Valparaiso.

J'arrive un dimanche après midi ensoleillé au bord du Pacifique pour profiter de la douceur de Valparaiso. Le week-end, de nombreux habitants de Santiago viennent s'oxygéner au bord de l'océan. Valparaiso grouille de jeunes couples avec poussettes, de familles et de touristes étrangers. Les maisons multicolores s'exposent au soleil à flanc de colline.

La ville est réputée pour son côté artiste, ses ascenseurs (bien utiles pour gravir les "cerros" avec un sac à dos), et pour abriter la maison de Pablo Neruda (poète chilien célèbre pour son engagement envers son pays et contre la dictature de Pinochet).

Les balades à pied dans Valparaiso sont très agréable, plusieurs quartiers sont à visiter, on peut même déambuler dans les rues en découvrant des œuvres d'art grâce au musée à ciel ouvert : les œuvres sont peintes sur les murs des maisons !!

Il est possible de visiter la maison de Pablo Neruda, la Sebastiana, qui offre une vue imprenable sur l'océan Pacifique. Le poète a construit sa maison comme un bateau.

Je vous conseillerais aussi l'ascenseur Polanco, un des plus vieux, qui vous amène dans un quartier très coloré. Une fois en haut laissez vous guider par vos envie, toutes les maisons sont personnalisées, décorées, dans des styles totalement différents !!

La balade finie vous pouvez prendre le tramway jusqu'à Vina del Mar, ville balnéaire très prisée.

Vous trouverez à Valparaiso de très bon restaurants, du bon vin chilien, des plages, et surtout une culture artistique passionnante.

La capitale n'est qu'à deux heures de route de Valparaiso en bus. Mon hôtel est dans le quartier de Bellavista, quartier animé le soir. Je ne suis pas trop loin du centre ville (à pied ou en métro) et je suis juste à côté de la maison de Pablo Neruda, la Chascona (sa résidence principale à Santiago). Ici la visite m'apprend beaucoup sur l'histoire du Chili. Le poète, ambassadeur du Chili en France, faisait partie des soutien du président Allende, victime du coup d'état de Pinochet le 11 septembre 1973. Ce jour là des hommes du dictateur ont saccagé la maison de Neruda, brulant ses livres. Beaucoup des objets présents à l'heure actuelle dans la maison-musée proviennent d'autres maisons du poète (dont sa maison en Normandie).

Santiago est une capitale dynamique et accueillante. Il y a de nombreux musées (des beaux arts, d'archéologie et des arts visuels, des arts précolombiens...), des parcs (le cerro santa Lucia offre une très belle vue sur la ville), le palais présidentiel et la relève de la garde et des marchés typique qui se mélangent aux centre commerciaux hyper tendance.

Durant mon séjour j'ai entendu parler d'une région intéressante du Chili, plus au sud : la région des lacs.


Pucon : la région des lacs

Un trajet en bus de nuit m'amène jusqu'au lac Villarica dans la ville de Pucon où j'arrive au petit matin.

Pucon est une petite ville très agréable, on peut se promener à pied au bord du lac (plage de sable nord) et dans des rues animées. La ville et le lac sont au pied du volcan Villarica, encore en activité.
Il y a beaucoup d'activités à faire ici : canoë, randonnée à pied ou en vélo, excursion sur le volcan, sources chaudes naturelles...

J'opte pour l'ascension du volcan enneigé à 2800m d'altitude. Beaucoup d'agences en ville organisent l'excursion, mais elle reste soumise à la météo.

Pour moi se sera un soleil merveilleux, 28°C au bord du lac, un peu moins en haut. L'ascension dure entre 3 et 4h, selon son allure, et une bonne partie se fait dans la neige mais une fois au sommet la vue est sublime !!!! On ne peut pas s'approcher trop prés du cratères à cause des fumées toxiques qui en émanent, mais la vue sur les Andes et les volcans est à couper le souffle.

La descente vaut également le coup, il ne faut pas avoir peur de se mouiller un peu les fesses, descente en luge !!

Après cela je vous conseille d'aller vous délasser dans les sources chaudes. Cette région vaut le détour, on se croirait dans les alpes, forêt, montagnes, lacs, de quoi passer de bonnes vacances pour les amoureux de la montagnes.


La Patagonie : L'Ile de Chiloé

L'Ile de Chiloé est une très belle découverte. La Patagonie commence ici et les habitants en sont fiers.

Pas forcement prévue au départ dans mon programme, je n'ai eu que de bons échos qui m'ont fait changer mes plans, et heureusement, c'est aussi ça le voyage, s'adapter et suivre ses envies.

Je débarque donc après une traversée assez rapide entre Puerto Montt et Ancud en ferry. Je m'installe dans une maison d'hôtes chez Pedro et Mirta (Hospedaje Austral), qui m'ont accueilli comme un membre de la famille et j'ai passé toutes mes soirées avec eux. Rien de mieux pour progresser en espagnol que de grandes discussions sur le Chili, l'Ile de Chiloé et la Colombie (d'où est originaire Pedro).

Sur les bons conseils de Mirta, je reste sur Ancud pour tout mon séjour, l'Ile n'est pas très grande et il est possible de la visiter depuis ce port même s'il est au nord. L'ambiance est très agréable, il est possible de tout faire à pied, le port, le fort San Antonio, les plages même le musée sur l'histoire de l'Ile (les tremblements de terre, les baleines, les églises en bois...) tout est simple et accueillant. L'ile est connue pour les maisons sur pilotis (palafitos) de la capitale Castro et pour ses églises en bois très anciennes. J'ai choisi d'aller en bus visiter la capitale (et son église très colorée), puis le village de Chonchi très pittoresque avec un marché très coloré (les spécialités de l'ile ce sont les objets en bois et les vêtements en laine). L'avantage c'est que l'on peut manger du bon poisson frais au restaurant ou sur les marchés, c'est succulent avec une petite bière Cristal ou Escudo.

Il y a d'autres petits villages très typiques à visiter comme Dalcahue. J'ai également pu voir des pingouins en allant sur la plage de Pinihuil, en excursion organisée, un petit bateau nous approche des trois ilots servant de refuge aux animaux. Nous avons même la chance de voir une loutre qui pointe son nez juste à côté de notre embarcation.

Il est aussi possible de randonner sur l'Ile, il y a deux parcs nationaux. Chiloé est une pause un peu en dehors du Chili, c'est l'esprit de la Patagonie qui commence à se faire sentir. Si j'avais pu j'aurais prolongé mon séjour ici pour profiter de ce cadre de vie unique ou presque...


Le parc Torres del Paine

Ma découverte de la Terre de Feu commence par un trek de 4 jours dans le parc national Torres Del Paine.

Puerto Natales est la ville "étape" permettant de se préparer avant de partir en randonnée dans le parc.
Il est possible d'y louer tout le matériel nécessaire pour ce trek (tente, réchaud, sac de couchage, batons...) et d'y trouver aussi toutes les infos pratiques. Je ne suis pas une grande randonneuse de base donc pour moi c'est un grand de défi de partir pour 4 jours avec la nourriture et tout le tralala. Le circuit W, est le plus connus des trails du parc mais il est possible d'en faire d'autres plus longs ou de visiter le parc sur une journée.

Des navettes partent tous les jours de Puerto Natales direction l'entrée du parc, il y a ensuite plusieurs arrêts possibles. Je n'aurais qu'un mot pour décrire ce trek : exceptionnel !!! Les paysages sont sublimes on passe du lac bleu turquoise au glacier en passant pas une foret !!

L'important à retenir est que vous êtes en Patagonie donc tous les temps sont possibles : pluie, soleil, neige, vent et vent !!!! Le vent est vraiment très fort et surprenant (je suis assez habituée à la Tramontane pour avoir grandi à Perpignan, mais là je me suis retrouvé en mode tortue dans un buisson au détour d'un chemin, très drôle mais surprenant !). Le but de ces 4 jours est d'arriver au Torres, trois tours qui surplombent le parc. Surtout si vous les voyez allez y vite, elles peuvent disparaitre dans le brouillard en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Les chemins sont très bien balisés même en marchant seule je ne me suis jamais perdu et le soir c'est très sympa de retrouver tout le monde autour d'une soupe et de pâtes déshydratées. Je vous conseille un carré de chocolat à déguster devant les Torres !!

En bref si vous aimez la nature et randonner ce parc est pour vous !!!


Plus loins que le bout du monde...

L’embarquement a lieu en fin d’après midi à Punta Arenas (Transbordadora Austral Broom, un départ par semaine), départ pour 30h de navigation à travers le détroit de Magellan et le canal de Beagle. Des noms évocateurs d’aventures ! Punta Arenas est une ville calme mais sans grand intérêt.

La vie à bord est agréable, salle pour les repas et sièges inclinables et surtout le pont pour pouvoir profiter des paysages, du coucher de soleil (vers 23h) et des dauphins qui suivent le bateau. Si vous avez la chance, que j’ai eu, d’avoir une journée ensoleillée, vous pourrez arpenter le pont et observer les nombreux glaciers qui vont défiler devant vos yeux. Cette traversée, pas prévue non plus au départ a été pour moi la cerise sur la gâteau de la Patagonie !!!!

En début de soirée le bateau passe à proximité d’Ushuaia, le canal de Beagle est la frontière entre l’Argentine et le Chili. Le bateau accoste en fin de soirée à Puerto Williams, mais il est possible de passer une deuxième nuit à bord au milieu de canal de Beagle.

Me voilà donc sur l'ile de Navarino, la plus australe du Chili. La découverte de Puerto Williams au petit matin est fascinante, le village et ses bateaux de pêche, et au loin le massif des « Dientes » qui le surplombe avec élégance. Les habitants sont très accueillants, les nouveaux arrivants sont vite repérés et on les salut très gentiment. Puerto Williams sert de camp de base pour un trek de 5 jours dans les Dientes, on peut également chercher un bateau pour partir vers le Cap Horn « Cabo del Horno » ou même l’Antarctique !!

Il est aussi possible de faire de nombreuses balades pour observer les nombreux oiseaux présents dans cette réserve naturelle ou pour rendre visite à la dernière représentante du peuple Yagan (indien de la Terre de Feu) Cristina Calderon âgée de 85 ans.

Petite explication du titre : Uschuaia, ville la plus australe d'Argentine se fait appeler "le bout du monde", or ici nous sommes encore plus au sud d'où "plus loin que le bout du monde", je suis fière d'arborer ce tampon sur mon passeport !!!



Je pense que vous l'aurez compris, j'ai été séduite par le Chili et tous ces visages. J'avoue avoir un énorme coup de cœur pour la Patagonie, l'Ile de Chiloé, la terre de feu et le bout du monde. J'ai adoré me prendre dans ces grands espaces et surtout rencontrer les habitants qui ont tellement de choses à partager. Un retour aux sources en quelques sortes. J'aurais aimé me rendre au cap Horn (j'ai tenté de trouvé un bateau j'ai même demandé à l'armada (l'armée) chilienne), mais il aurait fallu rester plus longtemps et prévoir un petit budget supplémentaire mais ce n'est que partie remise !!!

Voyage raconté par Lutinou

Photos Carnet de voyage en Chili


Voir toutes les photos du voyage en Chili

Recommandations pour ce voyage

Les plus...

  • San Pedro de Atacama et la vallée de la Lune
  • L'Ile de Chiloé
  • Santiago et Valparaiso
  • Pureto Williams pour se perdre au bout du monde

Les moins...

  • Punta Arena
  • Les chiliens parlent très vite !!!

Que pensez-vous de ce carnet de voyage en Chili

Notez ce carnet de voyage :

Ce carnet de voyage vous a plu ? N'hésitez pas à féliciter Lutinou, lui laisser un commentaire ou bien lui demander des informations complémentaires via le forum :

Laisser un commentaire à Lutinou
Rechercher sur le site (+ d'option)
Autres voyage Chili

Découvrez d'autres carnets de voyage en Chili (Chili) à découvrir :

Voyage D'extrêmes et de nuances : le Chili écrit par Shavhynn
 

Voyage Nord du Chili : De Valparaiso à Iquique écrit par Mafranchi
 

Voyage Iles magiques du Pacifique écrit par hugues
 

Résident à  Valparaiso (Chili) de  (Août 2008) raconté par Mafranchi Valparaiso, la joya del Pacifico écrit par Mafranchi
 

Autres carnets à découvrir

Voyage organisé au  Pérou de 2 semaines (Novembre 2002) raconté par icare Il était une fois... le Pérou écrit par icare
 

Voyage en  Argentine de 3 semaines (Octobre 2005) raconté par stéphanie Patagonie : entre Chili et Argentine écrit par stéphanie
 


Généré en 0,045 secondes