Impressions du Japon

Vous êtes ici : Accueil / Vos voyages / Asie / Japon / Impressions du Japon

On en a rêvé longtemps et on a fini par y aller. Malgré un voyage trop court, nous avons pu nous faire une idée de la vie au Japon. Des moments de tradition et de modernité. C'est surtout le calme et la gentillesse de la population que nous avons le plus apprécié. Voici, jour après jour, un petit résumé de notre voyage.

Photo de voyage au  Japon

Voyage organisé au Japon de 1 semaine (Juin 2015) raconté par Mohier

Un sanctuaire à Tokyo

Un peu d'histoire. De 1600 à 1868, le pouvoir politique du Japon a été partagé entre l'empereur et les guerriers (samouraïs). C'est surtout la famille des shoguns Tokugawa qui a concurrencé la famille impériale. Avec l'arrivée de l'Américain Perry, le Japon, jusque là fermé aux étrangers, a dû s'ouvrir, et l'empereur reprend la nation en main en1862. C'est ce qu'on appelle la Restauration Meiji.

Nous visitons le sanctuaire Meiji où on a recueilli les âmes de l'empereur Meiji (en 1912) et de son épouse. Le parc autour du temple évoque plus une forêt qu'un jardin. On admire les belles charpentes de cyprès enchevêtrées et le toit en tuiles de cuivre.

Nous ressortons de ce lieu de pèlerinage en passant sous un immense portique en cyprès vieux de 1500 ans.


Boissons traditionnelles et modernes

On peut trouver à boire et à manger à toute heure de la journée : aussi bien des bouteilles d'eau minérale du mont Fuji, que du “Lemongina“ (né en France et embouteillé au Japon), du thé et des soupes chaudes.

La cérémonie du thé se pratique dans un petit bâtiment à la décoration dépouillée et situé dans un jardin. L'hôte porte habituellement un kimono, les invités sont assis sur un tatami.
Pour la préparation, il faut un bol à thé, un fouet et une écope à thé. La quantité voulue de thé vert en poudre est placé dans le bol et l'eau chaude est ajoutée, le tout est agité avec le fouet.

Pour déguster, la tasse doit être tenue à deux mains, l'une en dessous et l'autre sur le côté, de manière à ce que la décoration du bol soit toujours visible pour les autres convives. Il faut boire en trois gorgées et demi !


Kyoto : temples, château et marché

À Kyoto, nous visitons le temple Ryoanji et son jardin zen. Des écoliers en visite nous saluent et des collégiennes nous montrent leurs tickets d'entée.

Le jardin est une cour de graviers ratissés quotidiennement par les moines. Cette mer grise est parsemée de quinze rochers qu'il est impossible d'apercevoir d'un seul coup d'oeil. A coté se trouve un jardin humide, symbole de la vie.

Nous visitons ensuite le Pavillon d'Or (temple de Kinkakuji). Beaucoup de monde pour admirer ce pavillon construit par un shogun en 1397. Il a été reconstruit à l'identique après avoir brûlé en 1950.
Au sommet, un phénix symbolise la renaissance constante. Des jardiniers travaillent sans relâche à l'entretien du parc.

Allons au château Nijo, habitation des shoguns Tokugawa pendant quinze générations, jusqu'à ce que le pouvoir revienne à l'empereur. Dans les jardins, des rocailles et des arbustes et de beaux bassins.
Nous terminons par le temple Kiyomizu envahi de jeunes gens en costume traditionnel.

En soirée, nos rejoignons le marché Nishiki de Kyoto pour voir les étals de légumes et poissons conservés dans de la sciure de bois. De nombreux commerces arborent des noms français : « CAFÉ de CRIÉ », « PURÉ ». Il est temps : le marché ferme.


Nara

A Nara, il faut slalomer à travers les daims pour voir le bouddha géant dans le temple Todaiji. Des enfants en uniforme d'une école maternelle se tiennent la main et font la visite en silence.

Au sanctuaire shinto de Kasuga, le hôtesses nous accueillent. Elles sont vêtues te tunique blanc et rouge et portent sur la tête de curieuses fleurs violettes. Des petits chemins dans la foret aux arbres immenses permettent de découvrir les 3000 lanternes de pierre et de bronze.


Le jardin Korakuen à Okayama

A Okayama, le château est noir : couleur choisie par un daimyo (seigneur féodal) pour se moquer de la blancheur du château de Hineji. Le jardin japonais Korakuen est une étendue de verdure soigneusement tondue où l'on peut voir iris, lotus, et des carpes koï dans les étangs. Agréable promenade sur les ponts en zigzag pour découvrir une mini rizière et un champ de thé miniature.

Dîner le soir à la cafétéria où tous les plats sont soigneusement emballés dans du plastique.


Le sanctuaire de Miyajima

À Miyajima, une traversé en ferry nous emmènent sur l'île pour visiter le sanctuaire shintoïste Hsukushima qui remonte au VIème siècle et son fameux torii rouge vermillon. Un prêtre shinto est en train de célébrer un office. Des barils de saké sont exposés en offrande et les daims sont toujours aussi voraces.

Une partie du bâtiment est une scène de théâtre no, la seule qui soit sur pilotis.
Sur le chemin qui mène au sanctuaire, de nombreux magasins de souvenirs et des restaurants proposent des huitres chaudes et des gâteaux à la feuille d'érable fourrés.


Hiroshima sous la pluie

Hiroshima : visite du parc du Mémorial de la Paix et du musée. Beaucoup d'émotion face à cette tragédie.

La saison des pluies est officiellement annoncée à la télévision. Les parapluies sont de sortie. Il est possible d'en emprunter un en sortant de l'hôtel, de l'attacher sur le guidon de son vélo, et de le déposer dans un garage à parapluies à l'entrée des magasins. A l'occasion, on peut s'en servir aussi pour se protéger du soleil : il est alors opaque.

Le soir, virée dans les magasins : des étages entiers sont dédiés au figurines de mangas.



Bien que n'ayant vu ni le mont Fuji ni les les geishas, nous n'avons été déçu ni par les grandes villes ni par la nature. Nous nous sommes adaptés à la cuisine japonaise délicieuse et raffinée. Agréablement surpris par la propreté et la rencontre avec les japonais toujours serviables et polis. Il ne nous a manqué que les tremblements de terre pour que le voyage soit complet.
En conclusion, un voyage court mais dépaysant.

Voyage raconté par Mohier

Photos Carnet de voyage au Japon


Voir toutes les photos du voyage au Japon

Recommandations pour ce voyage

Les plus...

  • La gare de Kyoto : étonnante et gigantesque !
  • Le marché Nishiki à Kyoto
  • Ne pas hésiter à sortir sans guide dans les grandes villes (mais avec un plan) : on se sent en sécurité partout.
  • Profitez des 7-eleven qui sont ouverts 24 heures sur 24 : on y trouve de tout
  • Evitez la saison des pluies !

Les moins...

  • La connaissance de l’anglais n’est pas d’un grand secours : il est très peu parlé
  • Evitez de nourrir les daims, sinon ils ne vous lachent plus
  • Inutile d’emporter un parapluie : on en trouve pratiquement partout en libre service
  • Si vous achetez des souvenirs, vérifiez qu’ils ne soient pas Made in China
  • Difficile de se saouler au saké : il ne dépasse pas 17° !

Que pensez-vous de ce carnet de voyage au Japon

Notez ce carnet de voyage :

Ce carnet de voyage vous a plu ? N'hésitez pas à féliciter Mohier, lui laisser un commentaire ou bien lui demander des informations complémentaires via le forum :

Laisser un commentaire à Mohier
Rechercher sur le site (+ d'option)
Autres voyage Japon

Découvrez d'autres carnets de voyage au Japon (Japon) à découvrir :

Voyage au  Japon de 2 semaines (Avril 2009) raconté par zazamau Tokyo, capitale du pays du soleil levant écrit par zazamau
 

Voyage au  Japon de 2 semaines (Avril 2009) raconté par zazamau Petite promenade au Japon écrit par zazamau
 

Voyage Un goût du Japon écrit par unegrenouilleenbalade
 

Autres carnets à découvrir

Voyage organisé en  Chine de 3 semaines (Novembre 2015) raconté par icare Approche tibétaine: Tibet (3ème partie) écrit par icare
 

Voyage organisé au  Népal de 2 semaines (Novembre 2013) raconté par icare Népal, le pays béni des Dieux écrit par icare
 

Voyage organisé au  Laos de 2 semaines (Décembre 2007) raconté par icare Pakbeng, à la rencontre des villageois écrit par icare
 


Généré en 0,053 secondes