Entre Bastides et Vignobles

Vous êtes ici : Accueil / Vos voyages / Europe / France / Midi-Pyrénées / Entre Bastides et Vignobles

5 jours en décembre dernier entre les Bastides et les vignobles du Gaillac et le Ségala Carmousin le tout délimité au sud par la rivière du Tarn. C’est à la faveur d’un déplacement professionnel de mon mari que j’ai découvert cette portion de territoire entre Aveyron et Aude. Notre point de chute étant Gaillac, c’est forcément par cette Bastide que commence la visite.

Photo de voyage en  Midi-Pyrénées

Voyage en Midi-Pyrénées de 1 semaine (Décembre 2017) raconté par MB24

Gaillac

Gaillac, cité millénaire située au cœur de la région Occitanie – Pyrénées – Méditerranée est connue pour son vignoble, les paysages et les bastides me font penser à la « Toscane » et la visiteuse que je suis va vite apprécier ses ruelles médiévales, ses édifices de briques, ses places typiques du sud et sa douceur de vivre. Pour l’instant avec le Plan de la ville en mains, le bonnet vissé sur la tête car température très fraiche, ma doudoune bien longue, c’est à pied que je pars à la découverte de la ville. Je me rends vite compte que notre hôtel n’est vraiment pas loin du centre-ville, et c’est tant mieux car la température n’est vraiment pas à mon gout et la marche me fait du bien…

C’est par la place Hautepoule et son passage piéton que j’arrive devant l’hôtel de ville je traverse pour rejoindre la Place de la Libération et je continue en direction du Tarn car je veux tout de suite situer le Parc De Foucaud où je dois ce soir me rendre pour visiter... une féerie de chine !!! Je vous en parlerais tout à l’heure. Ca y est, mon GPS interne fonctionne et je me repère bien mieux maintenant. J’en profite pour aller sur le pont St Michel, la vue sur l’Abbaye St Michel est superbe, je ne pourrai la visiter car l’hiver est aussi ici, l’époque des travaux... Je remonte vers ma droite, je déambule dans ces ruelles désertes, je suis place de la Courtade et je repars sur celle du Griffoul place emblématique où se trouve sa halle bâtie contre une maison médiévale avec sa tour en escalier et son « soleillou » sous la toiture ainsi que sa fontaine surmontée d’1 coq et de 4 personnages faisant l’éducation de Bacchus... Bref ! Je visite et tout me plait les maisons à encorbellements, à pans de bois, les briques et les galets, tous ce qui illustrent l’architecture de la vallée du Tarn.


Le festival des lanternes

Etre à Gaillac en cette période est une aubaine. Un festival y est présent en exclusivité européenne du 1er décembre 2017 au 31 janvier 2018. Après Dallas, Toronto et Singapour le Festival des Lanternes est (était) à Gaillac. C’est par une coopération culturelle entre le musée des beaux-arts de la ville et le musée d’art de Pékin que l’histoire a commencé à s’écrire...

Dans le cadre de son jumelage avec Zigong capitale des lanternes en Chine, le Festival des Lanternes « Féeries de Chine » est donc dans le site classé du Parc Foucaud. Chaque soir à partir de 18 h l’univers féerique de l’art chinois des lanternes prend vie … Avec son temple de 17M de haut, ses animaux fantastiques, ses fleurs de lotus, ses pandas, son dragon de 70 M de long assemblé de bols et d’assiettes de porcelaine, sa foret de rhododendrons, ses licornes majestueuses construites en fioles médicinales, et tous ces sujets sont recouverts de « soie »... Un spectacle merveilleux pour les petits et les grands et... J’y étais !


Cordes-sur-Ciel

La température matinale a bien blanchie ma voiture et après ¼ d’h de dégivrage je prends la route vers Cordes-sur-Ciel que je connais pour y être venue en été, la foule nous avait fait reculer et passer notre chemin... Alors là ! J’étais sûr de mon coup, entre le froid et le ciel gris je vais avoir le village pour moi toute seule ! Cordes-sur-Ciel fascine d’abord par sa vision en hauteur à « l’assaut du ciel » et ensuite par ses pierres qui vous racontent l’histoire des hommes qui l’ont façonnée, dont l’origine remonte au Moyen âge en pleine Croisade contre les Albigeois.

Oubliez les talons !!!! On ne monte pas non plus en voiture... L’ascension se fait à pied à travers les ruelles escarpées et pavées. On s’immerge d’un coup dans l’ambiance médiévale en passant sous les portes fortifiées, en longent les remparts et les façades gothiques sculptées. Le charme opère au premier pas et... Je suis seule !!! Youpi... quelques chats m’accompagnent... cette compagnie me va tout à fait !!! En « haute saison » une trentaine d’artistes et artisans d’art sont présents sur la cité. Cordes-sur-Ciel mérite bien son nom... La ville qui flotte au-dessus des cieux ! Une parenthèse pleine de charme et de... solitude en ce mois de décembre.


Castelnau de Montmirail et Lisle sur Tarn

Je ne rentre pas directement sur Gaillac, je vais faire un petit crochet à Castelnau de Montmirail et c’est après un bon chocolat chaud pris sur la place que je prends la direction de Lisle sur Tarn. Deux biens jolis villages différents mais où l’on retrouve toujours ces places, la brique qui apporte de la douceur et qui s’harmonise si bien avec le gris ambiant, les portes voutées, et les ruelles calmes...


Albi

Albi !!! Fin de mon mini circuit... Omniprésente ; La Brique rouge donne le ton. Rose délicat le matin, orange puissant sous le soleil et rouge garance le soir. La cité épiscopale d’Albi est inscrite au Patrimoine culturel de l’Humanité par l’Unesco depuis juillet 2010. L’ambiance de la ville se découvre au détour d’une vielle ruelle étroite et d’une terrasse de café sur une place. En cette période de fêtes les rues piétonnes se parent de guirlandes lumineuses, le soir tombe vite, le ciel est tourmenté, mais l’agitation dans les magasins est bien là...

Demain j’irai visiter la Cathédrale St Cécile... L’une des plus grandes cathédrales de briques au monde. Majestueuse et imposante elle est visible de partout dans la ville. Un ensemble architectural incontournable, un must du Tarn. Edifiée de 1282 à 1280, 100m de long, 20m de large, les peintures de la voute réalisées par des peintres italiens de Bologne, le chœur est de la fin du XVe siècle, le grand orgue a été construit en 1734 et restauré en 1981, et le nouvel autel été consacré en 1980. Fin de journée paisible.



J’ai eu un programme chargé et riche en découvertes, voilà ce que le Tarn m’a offert en Décembre alors si vous y allez en une période plus propice à la flânerie sous des cieux plus cléments, vous trouverez surement un petit endroit sur les berges pour écouter le temps passer au-dessus des maisons roses.

Voyage raconté par MB24

Photos Carnet de voyage en Midi-Pyrénées


Voir toutes les photos du voyage en Midi-Pyrénées

Recommandations pour ce voyage

Les plus...

  • N'oubliez de visiter le Musée Toulouse Lautrec à Albi
  • Voiture obligée si vous voulez faire comme moi, un mini circuit
  • Evidemment goûter à la gastronomie du coin !

Les moins...

  • C'est bon aussi de perdre son temps...
  • Décembre n'est pas la meilleure période concernant le climat...

Que pensez-vous de ce carnet de voyage en Midi-Pyrénées

Notez ce carnet de voyage :

Ce carnet de voyage vous a plu ? N'hésitez pas à féliciter MB24, lui laisser un commentaire ou bien lui demander des informations complémentaires via le forum :

Laisser un commentaire à MB24
Comparez toutes les offres et... trouvez le MEILLEUR PRIX !
> Voir toutes les promos
Rechercher sur le site (+ d'option)
Participer à Fou de voyage Soyez "ouf", gagnez des cadeaux et prenez part à une action solidaire originale : En savoir +  > Voir le barème de toutes les actions...
Les gagnants du mois dernier... Inscription à la newsletter

Généré en 0,070 secondes