Les Cévennes, un retour à la nature

Vous êtes ici : Accueil / Vos voyages / Europe / France / Les Cévennes, un retour à la nature

Voici un 1er carnet sur différents séjours que nous avons effectués dans les Cévennes. C'est un vrai bonheur de retourner dans cette belle région au printemps ou à l'automne avec des amis.
Au sens large, les Cévennes sont à cheval sur neuf départements: le Tarn, l'Aude, l'Hérault, l'Aveyron, le Gard, la Lozère, l'Ardèche, le Rhône et la Loire. Au sens strict en revanche, elles ne concernent que les départements de la Lozère et du Gard, ce sont dans ces 2 départements que je vous invite à me suivre...

Photo de voyage au  Languedoc-Roussillon

Voyage au Languedoc-Roussillon de 2 semaines (Septembre 2010) raconté par icare

Quelques précisions...

Comment parler des Cévennes sans évoquer les Camisards et les guerres de Religion; pour cela, et parce que je ne suis pas une grande spécialiste, je me suis référée à des bouquins achetés au fil de mes séjours ainsi qu'à des recherches effectuées sur internet.

Cette guerre de Religion dura 3 ans et s’étendit des Cévennes aux plaines du haut Languedoc, elle entraina massacres et destructions par le feu de plus de 400 hameaux. L’histoire protestante et camisarde est encore très ancrée aujourd’hui.

Dans le second carnet, je vous parlerai des visites très émouvantes que nous avons effectuées.


Valleraugue, une bourgade cévenole

Voici quelques photos du charmant village de Valleraugue sous un soleil éclatant pour certaines.
Cette commune, située dans les Cévennes gardoises, se trouve au confluent du Clarou et de l'Hérault, descendant tous deux de l'Aigoual.

C'est aussi la pays de la châtaigne et des mûriers. Ici, autrefois on cultivait vignes, mûriers et oliviers, et toute l'activité de ce gros bourg était tournée vers la soie. Sept filatures fonctionnaient au siècle dernier.

Aujourd'hui, les pommiers supplantent les mûriers et la ville, après un exode impressionnant, s'est tournée vers le tourisme (raison pour laquelle nous évitons l'été).
C'est aussi à Valleraugue que réside un de nos amis.


Loin du bruit et de la foule, Berthezene...

Lové au pied des montagnes bleues des Cévennes, le hameau de Berthezene, rattaché à la commune de Valleraugue, et où coule la petite rivière le Clarou, est un refuge pour les amoureux de la nature.

Ce qui frappe le visiteur est sans nul doute la beauté des paysages, le calme qui s'en dégage permet d'apprécier cette nature riche et rebelle, riante et parfois austère.

C'est là que nous avons loué une maison, près de celle de notre ami.


Un p'tit tour chez notre ami

Notre location est située à environ 500m de chez notre ami, pratique pour aller l'un chez l'autre. Sa maison est une ancienne magnanerie, il faut grimper dans les étages!

Nous avons, à chaque fois, passé d'agréables moments, jusqu'à 6 personnes au total. A notre arrivée il nous attend avec des victuailles de la région: délicieux pâté à la châtaigne avec un excellent pain de pays, petits pélardons frais et secs, confiture d'oignons des Cévennes, miel des Cévennes, biscuits, jus de pommes reinettes du Vigan, etc...


Le Mont Aigoual, Seigneur des Cévennes.

Au Mont Aigoual, les conditions météorologiques ne nous ont pas toujours été favorables, mais qu'importe car les amateurs de photos sont comblés, et je pourrais y passer des heures entières, tant l'endroit est d'une beauté austère. Alors imaginez lorsqu'un rayon de soleil vient éclairer le paysage.

En dépit de son altitude modérée (1 567 mètres) et de sa situation méridionale à 70 kilomètres de la côte du Languedoc, l'Aigoual reste la montagne des vents, du brouillard, de la neige et des pluies, et les précipitations violentes venues de la Méditerranée font naître des torrents qui eux-mêmes entaillent la pente. La montagne capricieuse et si familière des "batailles célestes" abrite d'ailleurs la dernière station météorologique de montagne du pays cévenol. La station propose aux visiteurs une exposition sur la météo très intéressante et ludique.

Le Mont Aigoual est une imposante masse granitique recouverte de schistes sur lesquels poussent mieux les arbres, tandis que le sol du plateau du Lingas avoisinant est seulement granitique.
Deux amoureux de la nature, Georges Fabre (forestier) et Charles Flahaut (botaniste) ont entrepris le reboisement de ce massif. Ils ont crée des arboretums (sorte de pépinière à ciel ouvert consacrée à la culture expérimentale d'arbres d'essences exotiques diverses).

Le massif de l'Aigoual est aussi une terre de refuge. Il a été un haut lieu de l'histoire des camisards pendant la guerre de religions et des maquisards, durant la seconde guerre mondiale.
Il a également inspiré de nombreux écrivains tels que André Chamson, Jean-Pierre Chabrol, Jean Carrière...

Plusieurs fois nous sommes allés saluer le Mont Aigoual qui offre à ses visiteurs une vue à couper le souffle. Quelques photos prises en mai, d'autres en septembre.


La Couvertoirade, l'histoire des Templiers et des Hospitaliers

Plus tout à fait les Cévennes, mais si proche que j'ai décidé de l'inclure dans ce carnet (la distance entre Valleraugue (Gard) et La Couvertoirade (Aveyron) est de 63 km, soit 1 h de route).

Sur le haut plateau des Causses du Larzac, La Couvertoirade raconte plusieurs histoires: celle de l'ordre des Templiers qui édifièrent le château au XIIe siècle (l'ordre fut aboli en 1312 lors du concile de Vienne), puis celle des Hospitaliers de Saint-Jean qui, au XVe siècle, leur succédèrent et qui fortifièrent toutes les cités de la commanderie. Une muraille épaisse s’éleva en 1439, et des tours de garde furent construites, le tout fut terminé en 1442.

En effet la cité et ses habitants eurent à se défendre, au fil du temps, contre les bandes armées entre 1367 et 1439, les guerres de religion à partir de 1562, les camisards en 1702, enfin la Révolution qui confisqua tous les possessions hospitalières.
Le village labellisé "Plus Beaux Villages de France" est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO au titre "des Causses et des Cévennes".

Un chemin rural qualifié de sentier de grande randonnée (GR 71C, 83 km) part de La Couvertoirade et permet, en quatre jours, de s'immerger dans les replis les plus reculés du causse et de faire connaissance avec sa population.

A visiter absolument si vous passez dans cette région!


Vézénobres, cité médiévale du Gard et capitale de la figue

Partons maintenant faire un tour dans la partie méridionale des Cévennes, là où on retrouve un ciel azuréen et un paysage de plaines fertiles, de vignes et d'oliviers.

Située aux pieds des Cévennes, entre Nîmes et Alès, Vézénobres est une petite cité chargée d'histoire et riche d'un patrimoine exceptionnel. Elle est aussi la capitale languedocienne de la figue.
Elle se situe au centre du pays protestant qui se singularisa au XVIIIe siècle par la rébellion des camisards.

La ville contigüe, elle-même fortifiée, a servi d'étape aux pèlerins et aux marchands qui transitaient entre Jérusalem, les ports du Proche Orient et l'Ile de France, en empruntant le chemin de Saint-Gilles, aussi appelé chemin de Régordane.

De cette époque prospère (XIe-XIIIe siècles), Vézénobres a hérité un ensemble d'architectures civiles de style roman, un patrimoine unique en son genre dans le midi de la France. Pour découvrir celui-ci, un circuit emprunte un fascinant réseau de passages voûtés et de ruelles baptisées androunes.
Venez, laissez-vous charmer par ses vieilles pierres chargées d'histoire...


Sauve et la Mer de Rochers

Magnifique petite cité, située dans le Gard entre garrigue et Cévennes, surplombant le Vidourle, Sauve a un glorieux passé. Adossée aux rochers de Roquevaire, elle a su conserver son aspect médiéval.

Encore oublié du tourisme de masse, le village doit son ambiance un peu bohème à l'importante colonie d'artistes qui s'y est fixée. Au dessus du village, surgit un étrange paysage de roches calcaires déchiquetées hérissant la garrigue.

Je vous invite pour une jolie balade...


Navacelles, un cirque grandiose

Situé entre les départements du Gard et de l'Hérault, le Grand Site du Cirque de Navacelles, fait partie intégrante du "Causses et Cévennes" inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO au titre des "paysages culturels vivants de l’agropastoralisme méditerranéen".

Il atteint une profondeur de plus de 300 m au coeur des gorges de la Vis (un impétueux affluent de l'Hérault), qui séparent le causse du Larzac de celui du Blondus. Le spectacle est impressionnant et témoigne du puissant travail d’érosion de l’eau au cœur de ce plateau calcaire. Lorsqu'on arrive en voiture, le cirque de Navacelles se découvre entièrement depuis la route, l'effet de surprise est garanti!

Une journée entière est nécessaire pour profiter de l'endroit et faire une belle petite randonnée. D'abord déambuler tranquillement dans le hameau séparé en deux, puis faire une balade le long de la Vis. Après un pique-nique à l'ombre, il faut rejoindre la résurgence de la Vis au Moulin de la Foux (compter 1h40 aller-retour), car la balade est belle.

Le trajet n'est pas très difficile, par contre lorsque vous arrivez au moulin, le débit de la Vis est extrêmement irrégulier, il faut donc faire attention où l'on met les pieds!
En repartant, s'arrêter au belvédère de la Baume Auriol.
Photos prises au printemps et à l'automne.



Le paysage cévenol est riche d'une nature belle et rebelle, mais aussi d'un patrimoine lié à son histoire: pays des Camisards et des guerres de Religion.
Chacun de nos séjours a été une réussite, que ce soit à l'automne lorsque la nature a revêtu sa robe d'or et de pourpre ou au printemps lorsque la nature renaît.
Les amateurs de randonnées seront comblés; pour celles et ceux qui ont plus de mal à se déplacer il est possible de faire de belles visites en voiture même si, bien sûr, on voit moins de choses.

Voyage raconté par icare

Photos Carnet de voyage au Languedoc-Roussillon


Voir toutes les photos du voyage au Languedoc-Roussillon

Recommandations pour ce voyage

Les plus...

  • Ne pas rater la visite de la Couvertoirade et du cirque de Navacelles
  • Grimper au Mont Aigoual dès qu'il y a un rayon de soleil (même si la météo varie très vite)
  • Goûter les produits locaux souvent bio
  • Se munir de bonnes chaussures et d'un coupe vent
  • Le GPS est parfois très utile

Les moins...

  • Rien à déconseiller

Que pensez-vous de ce carnet de voyage au Languedoc-Roussillon

Notez ce carnet de voyage :

Ce carnet de voyage vous a plu ? N'hésitez pas à féliciter icare, lui laisser un commentaire ou bien lui demander des informations complémentaires via le forum :

Laisser un commentaire à icare
Comparez toutes les offres et... trouvez le MEILLEUR PRIX !
> Voir toutes les promos
Rechercher sur le site (+ d'option)
Participer à Fou de voyage Soyez "ouf", gagnez des cadeaux et prenez part à une action solidaire originale : En savoir +  > Voir le barème de toutes les actions...
Les gagnants du mois dernier...
Les membres qui ont été les plus "ouf" :
  1. Mimi48 362
  2. bentec 177
  3. ranger 110
  4. lnetgueg 74
  5. jbonamour 38
  6. josydhoest 30
  7. loofok77 28
  8. indianajohn78 26
  9. Blogtrotter 26
Voir la suite du classement général
Inscription à la newsletter

Généré en 0,152 secondes