Voyage Ouzbékistan

Vous êtes ici : Accueil / Carnet voyage / Asie / Voyage Ouzbékistan

Infos utiles Ouzbékistan

Quelques informations utiles avant de partir en voyage en Ouzbékistan. L'Ouzbékistan est un pays situé en Asie. Sa superficie est supérieure à 447 400 km² et compte environ 26.9 millions d'ouzbeks. Ce qui représente environ 60 habitants par km². La capitale de l'Ouzbékistan est Tachkent. Elle est également la ville la plus plus peuplée. Les habitants parlent ouzbek. Si vous devez voyager en Ouzbékistan, la monnaie utilisée est le Sum Ouzbek.

Vos carnets de voyage - Ouzbékistan

Légendes Ouzbèkes

Voyage en Ouzbékistan de 2 semaines (Juillet 2009) raconté par Shavhynn.

Bienvenue en Ouzbékistan, pays d'extrêmes où la température peut atteindre 50°C en été et descendre jusqu’à -30°C en hiver, contrée riche d’une histoire mouvementée qui a vu naître Tamerlan, l’un des plus grands conquérants...

Note :   | Vue : 2882 fois | Ajouté le 12 Juillet 2012
Photo de voyage en Ouzbékistan

Photos voyage Ouzbékistan

  • Petite pause - Photo de Mythra Chameau prend le soleil à Khiva (Ouzbekistan)
  • Coucou c'est moi phil ! Oui je sais des fils vous en tissez toute la journée. Il faut avoir bon dos pour maintenir plusieurs heures cette inconfortable position. Photo d'une scène à Boukhara, une ville sur la route de la soie en Ouzbékistan, où j'ai rencontré ces jeunes femmes travaillant sur des métiers à tisser artisanaux afin de confectionner des suzanis. Les suzanis sont des petits tapis de coton, de tissu en lin ou en soie ,  aujourd'hui utilisés dans la décoration intérieure, comme panneaux muraux.
  • Les palais - Photo de LNTT L’Ark, à Boukhara (Ouzbékistan), ne sera sans doute pas le palais le plus finement ciselé du mois… Mais il est un témoignage plutôt impressionnant de la puissance passée des seigneurs d’Asie centrale. Résidence des émirs de Boukhara, cette cité-forteresse, véritable ville dans la ville, en est la plus vieille structure. Habité du Ve siècle jusqu’à son bombardement par l’armée rouge en 1920, l'ensemble du palais comprenait des jardins, des bâtiments administratifs, des étables, des dépôts, le trésor, l’armurerie, écuries, prisons, une mosquée, échoppes de joailliers, appartements de l'émir, de ses femmes, des membres de sa famille et des esclaves attachés à leur service. L’intérieur est majoritairement en ruines, suite aux bombardements, et ce qui reste des appartements royaux abrite désormais plusieurs musées. Dans la salle du couronnement, partie la plus ancienne de l’Ark, maintenant dépourvu de toiture, on peut cependant encore admirer le trône - le dernier émir, Alim Khan, y fut couronné en 1910. La jolie petite moquée royale, la mosquée Juma, a été préservée. A l’extérieur, devant le palais forteresse, s’étend le Registan, place principale de la Bouhhara médiévale, lieu privilégié pour les exécutions (notamment celle célèbre de deux officiers britanniques en 1842, qui durent auparavant creuser leurs propres tombes au son des tambours et des flûtes). A droite, on aperçoit la mosquée Kalon, l'une des plus anciennes mais aussi des plus vastes d’Asie centrale, ainsi que le minaret Kalon, symbole de la ville. Haut de 48m, il servait à appeler à la prière mais également, au 17ème siècle, à jeter dans le vide les condamnés à mort. Une autre fonction était de servir de phare pour les caravanes arrivant du désert car un feu était allumé à son sommet chaque nuit.
  • Couleur Verte - Photo de LNTT Le regard vert d’une marchande ouzbek sur le marché de Samarkand… Je n’aurais pas pensé rencontrer cette couleur d’yeux en Asie centrale, vraiment ! Et si elle est « citoyenne » ouzbek, je me demande encore quelle est sa « nationalité » ? En effet, en Ouzbékistan aujourd’hui, l’état civil de ses ressortissants mentionne la citoyenneté ouzbek et aussi l’origine ethnique, assimilée à la nationalité. Ainsi, peut-être, cette dame est-elle ouzbékistanaise (comme on peut dire aussi) ET de nationalité tadjik, russe, kazakh,… ? Je ne sais pas. Ce pays est un véritable « melting pot », en héritage de son histoire mouvementée, du tracé frontalier décidé par Staline qui ne respectait aucune réalité linguistique ou géographique, et aussi (surtout, peut-être ?) d’une tradition séculaire de tolérance entre ethnies et confessions différentes.
  • Jeux d'enfants - Photo d'Indianajohn78 Ouzbékistan. Ce jeune cavalier, à l'instar de son ancêtre Tamerlan, rêve probablement de parcourir sur sa monture, l'immensité des steppes de l'Asie centrale.
  • Bar, taverne, resto ou gargote du bout du monde... ou ailleurs !! - Photo de LNTT Un petit lieu qui passe inaperçu sur la carte du grand monde, une halte bienvenue lorsqu’en plein été il fait plus de 40°à l’ombre dans ces contrées… Au bord d’une grande route, quelque part en Ouzbékistan, non loin de la frontière tadjike, ce petit resto « routier » sait préserver la tradition des maisons de thé (choikhona). Les endroits pour installer ces maisons sont choisis habituellement au bord de l’eau, à l’ombre des arbres, ce qui permet de rendre la discussion paisible et calme. Les hommes ouzbeks, se réunissent là autour des petites tables basses installées sur les « tapchans » (lits spéciaux avec des bordures, ornés de tapis) et devisent tranquillement en buvant, avant et après le repas, moult bols de thé vert pour aider à la digestion. La cuisine étant grasse et lourde, pour autant savoureuse, je vous confirme que se reposer ainsi après avoir mangé est bénéfique, j’ai testé !


Généré en 0,077 secondes